convoitise

(Mot repris de convoitises)
Recherches associées à convoitises: convoiter

convoitise

n.f.
Vif désir de posséder qqch ; envie : Ne laisse rien dans ta voiture qui puisse exciter la convoitise de qqn avidité, cupidité

convoitise

(kɔ̃vwatiz)
nom féminin
fait de désirer très fort qqch regarder qqch avec convoitise

CONVOITISE

(kon-voi-ti-z') s. f.
Désir immodéré de posséder quelque chose. Regarder quelque chose d'un œil de convoitise.
La convoitise ne se peut prescrire des bornes [VAUGEL., Q. C. liv. X, dans RICHELET]
La convoitise perdit l'un, L'autre périt par l'avarice [LA FONT., Fabl. VIII, 27]
Si l'être de l'homme est borné, sa convoitise ne l'est pas [BOURD., Pensées, t. II, p. 424]
Cet appareil entretient le feu de la convoitise [BOSSUET, Lett. 181]
Les yeux accoutumés à voir la figure de ce monde qui passe, par les endroits les plus éclatants, sont toujours prêts à se fermer, lorsqu'ils ne trouvent rien qui flatte leur curiosité ou leur convoitise [FLÉCH., Madame de Montausier.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Puisqu'aillors [je] n'ai convoitise [d'amour], Bien l'i deüsse trover [merci] [, dans Couci, p. 119]
    Et [que ma dame] sache bien de verté Que j'ai plus grant convoitise De s'amour que de santé [AUBOINS DE SEZANNE, Romanc. p. 127]
    Et de faire tout bien fu en grant convoitise [, Berte, VI]
    Covoitise, qui est racine de tous maus [VILLEH., CVIII]
    Après fu painte Coveitise : C'est cele qui les gens atise De prendre et de noient donner, Et les grans avoirs aüner [, la Rose, 169]
    Convoitise, qui est herbergie en cuer de juge, pot fere de maus mult [BEAUM., XL, 23]
    Si que la vile ne soit pas damacie par lor convoitise de malversement retenir les biens du commun [ID., L, 6]
    C'est aperte malvestés d'avoir convent à aidier à aucun, et après faillir par convoitise [ID., V, 6]
    La convoitise qui est en vous [JOINV., 291]
  • XIVe s.
    Pour ce que il ont convoitisse de donner et de despendre, il ne font force ne difference en quelle maniere ne de quelle part ils prennent [ORESME, Eth. 109]
    Et la deffaute est illiberalité et est avarice et convoitise [ID., ib. 48]
  • XVe s.
    Se despartirent de l'ost pour la convoitise de gagner celle promesse [FROISS., I, I, 40]
    Adonc passerent au petit pont, car ilz ne vouloient pas demeurer en la ville pour convoitise [désir] de trouver leur seigneur ; ains se misrent en chemin là où ilz cuidoient que leur seigneur fust allé [, Perceforest, t. II, f° 20]
  • XVIe s.
    Ire et haine est meurtre, quant à l'ame ; convoitise est larrecin [CALV., Instit. 275]
    Ils ne peuvent regarder le bien de leur prochain que de travers, le devorant par convoitise [ID., ib. 276]
    Si quelcun est chatouillé de convoitise d'en savoir plus outre [ID., ib. 356]
    C'est l'effect d'un esprit precipiteux et insatiable de ne sçavoir mettre fin à sa convoitise [MONT., I, 351]
    À convoitise rien ne suffist [LEROUX DE LINCY, Prov. t. II, p. 227]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. cubiticia, cubitia ; catal. cobdicia ; espagn. codicia ; portug. cobiça ; ital. cupidizia ; du bas-latin cupiditia, de cupidus (voy. CUPIDE). Cupidítia, avec l'accent sur dí, a donné covoitise (avec l'intercalation d'une n, convoitise), ainsi que les autres formes romanes.

convoitise

CONVOITISE. n. f. Désir immodéré, déréglé. Convoitise effrénée. La convoitise des richesses, des honneurs. Regarder quelque chose d'un oeil de convoitise.

convoitise

Convoitise, Auaritia, Auiditas, Cupido, Cupiditas.

Convoitise qu'on a, tant de bonnes choses, que de mauvaises, Concupiscentia.

Grande convoitise qu'on a de quelque chose, Sitis.

Une ardente convoitise, Fax corporis.

Trop grande convoitise d'honneur, ou de gloire, Ambitio.

Convoitise de voir ce qu'on ne voit point, Desyderium.

Convoitise mauvaise et difficile à supporter, Dura domina cupiditas.

Estre abusé par sa convoitise, Prolabi cupiditate.

La convoitise et avarice se fussent un peu moderées, attrempées, et diminuées, Respirasset cupiditas, atque auaritia paululum.

Avec grande convoitise, Sitienter cupide.

Engendrer une convoitise aux hommes, Cupiditatem iniicere hominibus.

Nature a engendré en l'homme une convoitise de vouloir trouver la verité, Natura cupiditatem ingenuit homini veri inueniendi.

Convoitise de regner le tient grandement pensif, Versat animum eius cupido regni.

Resister aux convoitises, Cupidinibus responsare, Imperare cupiditatibus.

Estre puni de sa convoitise, Cupiditatis ac saeuitiae suae poenas luere.

Synonymes et Contraires

convoitise

nom féminin convoitise
1.  Désir de possession.
ambition, appétence, avidité, envie -littéraire: appétit, cupidité, insatiabilité.
2.  Littéraire. Désir charnel.
-littéraire: concupiscence.
Traductions

convoitise

covetousness, lust, envy

convoitise

חמדה (נ), חמדנות (נ), רדיפת בצע (נ), חַמְדָנוּת

convoitise

brama, bramosia, invidia

convoitise

حَسَد

convoitise

závist

convoitise

misundelse

convoitise

Neid

convoitise

φθόνος

convoitise

envidia

convoitise

kateus

convoitise

zavist

convoitise

ねたみ

convoitise

부러움

convoitise

misunnelse

convoitise

zawiść

convoitise

inveja

convoitise

зависть

convoitise

avundsjuka

convoitise

ความอิจฉา

convoitise

haset

convoitise

sự ghen tị

convoitise

羡慕

convoitise

[kɔ̃vwatiz] nf (= envie, intérêt) → covetousness (= avidité) → greed; (sexuelle)lust, desire
susciter les convoitises (= intéresser vivement) → to arouse keen interest
attiser les convoitises (= intéresser vivement) → to arouse keen interest
regarder avec convoitise [+ femme] → to gaze lustfully at