copier

(Mot repris de copias)

copier

v.t.
1. Reproduire à un ou plusieurs exemplaires : Copier une recette de cuisine recopier, transcrire écrire
2. Reproduire frauduleusement le travail écrit de qqn : Il a copié son article sur un site Internet.
3. (Sans compl.) Tricher à un examen : Il a été exclu parce qu'il avait copié.
4. S'inspirer très fortement de l'œuvre d'un artiste : Il a beaucoup copié Beethoven plagier, piller
5. Calquer son attitude sur celle d'une autre personne : Elle copie beaucoup sa grande sœur imiter
v.t. ind. (sur)
Tricher en classe ou à un examen en reproduisant le travail d'autrui : Copier sur son voisin.

copier


Participe passé: copié
Gérondif: copiant

Indicatif présent
je copie
tu copies
il/elle copie
nous copions
vous copiez
ils/elles copient
Passé simple
je copiai
tu copias
il/elle copia
nous copiâmes
vous copiâtes
ils/elles copièrent
Imparfait
je copiais
tu copiais
il/elle copiait
nous copiions
vous copiiez
ils/elles copiaient
Futur
je copierai
tu copieras
il/elle copiera
nous copierons
vous copierez
ils/elles copieront
Conditionnel présent
je copierais
tu copierais
il/elle copierait
nous copierions
vous copieriez
ils/elles copieraient
Subjonctif imparfait
je copiasse
tu copiasses
il/elle copiât
nous copiassions
vous copiassiez
ils/elles copiassent
Subjonctif présent
je copie
tu copies
il/elle copie
nous copiions
vous copiiez
ils/elles copient
Impératif
copie (tu)
copions (nous)
copiez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais copié
tu avais copié
il/elle avait copié
nous avions copié
vous aviez copié
ils/elles avaient copié
Futur antérieur
j'aurai copié
tu auras copié
il/elle aura copié
nous aurons copié
vous aurez copié
ils/elles auront copié
Passé composé
j'ai copié
tu as copié
il/elle a copié
nous avons copié
vous avez copié
ils/elles ont copié
Conditionnel passé
j'aurais copié
tu aurais copié
il/elle aurait copié
nous aurions copié
vous auriez copié
ils/elles auraient copié
Passé antérieur
j'eus copié
tu eus copié
il/elle eut copié
nous eûmes copié
vous eûtes copié
ils/elles eurent copié
Subjonctif passé
j'aie copié
tu aies copié
il/elle ait copié
nous ayons copié
vous ayez copié
ils/elles aient copié
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse copié
tu eusses copié
il/elle eût copié
nous eussions copié
vous eussiez copié
ils/elles eussent copié

COPIER

(ko-pi-é) , je copiais, nous copiions ; que je copie, que nous copiions v. a.
Faire une copie. Copier fidèlement un texte.
Je ne fais que copier leurs paroles [PASC., Prov. 7]
On peut juger des efforts qu'il [Démosthène] fit pour se perfectionner en tout genre par la peine qu'il prit de copier de sa propre main jusqu'à huit fois l'histoire de Thucydide pour se rendre plus familier le style de ce grand homme [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. V, p. 536, dans POUGENS]
Je vous ai dit que je l'avais trouvé copiant de la musique à dix sous la page [J. J. ROUSS., Dialogue, II]
Par extension, reproduire une œuvre d'art. Copier un tableau, une statue.
Vous copiez un vase étrusque, et vous lui donnez l'élégance grecque ; ce n'est point là ce qu'on vous demande et ce qu'on attend de vous [MARMONT., Élém. de litt. Œuvres, t. X, p. 267, dans POUGENS]
Dans l'asile honteux des amours mercenaires Il cherche une Vénus qu'il copie au hasard, L'opprobre de son sexe et la honte de l'art [DELILLE, Imagin. V]
Copier un auteur, un artiste, imiter son style, sa manière.
Comme les vices des Grecs avaient passé chez les Romains, Térence, pour les imiter, ne fit que copier Ménandre [MARMONT., Élém. de litt. t. VI, p. 156, dans POUGENS]
On dit qu'un écrivain, qu'un artiste copie la nature, quand ses productions ont un cachet de naturel et de vérité. Absolument.
Qui, c'est être inventeur que si bien copier [LA MOTTE, Fables, I, 2]
Imiter les manières d'une autre personne.
Il n'est rien tel que les jésuites ; j'ai bien vu des jacobins, des docteurs.... mais une pareille visite manquait à mon instruction ; les autres ne font que les copier [PASC., Prov. 4]
C'était l'original que toutes les femmes copiaient pour le goût des habits et l'air de la coiffure [HAMILT., Gramm. 7]
Il imite M. d'Agen sans le copier [SÉV., 34]
On croit, en copiant leurs mœurs [des grands], entrer en part de leur grandeur [MASS., Panég. saint Louis.]
La ville croirait dégénérer en ne copiant pas les mœurs de la cour [ID., Pet. car. Exemp.]
Au collége, copier, c'est, au lieu de faire son devoir, copier celui d'un camarade. C'est un paresseux, il copie tous ses devoirs. Comme il avait copié, il fut mis hors de composition.
Contrefaire. Il n'est pas bien de copier les gens.
Se copier, v. réfl. S'imiter soi-même, c'est-à-dire en parlant d'un écrivain ou d'un artiste, produire des œuvres qui ont entre elles beaucoup de ressemblance. Cet artiste n'a point d'invention, il se copie sans cesse. Se copier, s'imiter les uns les autres. Ces jeunes gens ne font que se copier.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Une fois un grand seigneur entreprint d'y passer sans estre copié [contrefait par moquerie] [DESPER., Contes, XXVIII]
    Il copia diligemment la poesie d'Homere, et l'assembla en un corps pour la porter en la Grece [AMYOT, Lyc. 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Copie.

copier

COPIER. v. tr. Reproduire par écrit. Copier un contrat, un exploit. Copier un écrit mot à mot. Copier un passage de quelque ouvrage. Copier de la musique. Copier en plusieurs exemplaires.

Il signifie également Reproduire par une imitation exacte. Copier un tableau. Copier une statue. Copier un bas-relief. Ce tableau est bien copié. Ce dôme, ce palais est copié sur tel bâtiment. Absolument, Cet écrivain manque d'invention, mais il copie assez habilement. Copier fidèlement, exactement. Fig., Ce jeune homme copie en tout son père, copie jusqu'aux défauts de son ami. Il s'attache à copier ce qu'il y a de meilleur dans son modèle.

Copier un auteur, un artiste, Tâcher d'imiter sa manière. Il se prend ordinairement en mauvaise part.

SE COPIER se dit d'un Peintre qui se répète, qui n'est pas varié dans les attitudes, dans son ton ; ou d'un Auteur qui n'a qu'un petit nombre d'idées, qui ne sait point varier les formes qu'il emploie. Ce peintre, cet écrivain a peu d'imagination, et il lui arrive souvent de se copier.

copier

Copier, Describere, Exscribere.

Synonymes et Contraires

copier

verbe copier
1.  Reproduire par écrit un texte.
2.  S'inspirer fortement d'une œuvre.
3.  Imiter quelqu'un, un groupe.
Traductions

copier

imitieren, nachahmen, nachbilden, abbimsen, abzeichnen, kopierencopy, imitate, crib, emulate, fake, mimickopiëren, nabootsen, nadoen, afdrukken, imiteren, namaken, afkijken (van), overschrijven, reproduceren [kunst], slaafs navolgen, spieken (van), spieken, afkijkenהעתיק (הפעיל), הֶעֱתִיקagternadoencopiar, imitarkopiere, afskrive, efterligneαντιγράφωimiti, kopiicopiar, imitarjäljentää, jäljitellä, kopioidamenjiplakcopiare, imitare, duplicarecopiar, imitar, transcrevercopia, imitakopiera, efterbilda, imiteraيَنْسَخُkopírovatumnožavati複製する복사하다kopiereskopiowaćкопироватьถ่ายสำเนาkopyalamaksao chép复制копие (kɔpje)
verbe transitif
1. faire la même chose copier un texteun tableau
2. écrire la même chose que qqn d'autre copier sur son voisin

copier

[kɔpje]
vt
(= transcrire) → to copy
copier qch dans [+ cahier, carnet] → to copy sth into
(= reproduire) → to copy
copier qch sur (s'inspirer d'un modèle) → to copy sth from
(frauduleusement) [+ texte, invention] → to copy
copier qch dans → to copy sth from
(= imiter) [+ démarche, manières de qn] → to copy
vi
(lors d'un travail scolaire) → to copy
copier sur [+ voisin] → to copy off
[artiste, auteur] copier sur → to copy from
(en traitement de texte) → to copy
copier-coller → to copy and paste