copter

(Mot repris de coptent)

COPTER

(ko-pté) v. a.
Frapper une cloche d'un seul côté avec le battant.

SYNONYME

  • SONNER, BOURDONNER, TINTER, COPTER. Sonner, c'est mouvoir la cloche en sorte que le battant frappe des deux côtés ; bourdonner, c'est mouvoir seulement le battant pour frapper des deux côtés ; tinter, c'est mouvoir la cloche, en sorte que le battant ne frappe que d'un côté ; copter, c'est faire aller le battant seulement d'un côté.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Une messe coppetée par trente coups [DU CANGE, missa copetata.]
    Laquelle messe se coppetera chascun jour trente coups par long traict à la grosse cloche [ID., ib.]

ÉTYMOLOGIE

  • Ce paraît être un verbe dérivé de copet, petit coup, diminutif de cop, ancienne orthographe de coup. Il y a eu aussi une forme gobeter, comme on le voit par ces exemples où le substantif est employé :
    Le plus gros sain ou cloche du moustier estre sonné par douze coups et gobeteix, l'un coup distant de l'autre. - Au son de la grosse cloche par douze appeaulx et gobets (textes de 1449 et de 1482) [DU CANGE, missa copetata]

copter

COPTER. v. tr. Faire sonner une cloche en la frappant seulement d'un côté avec le battant. Copter la cloche.

copter

Copter, a verbo koptô, id est, percutio, pulso. Hoc fit insignis, hoc est, campanis templorum, quum non vtramque partem signi plectrum ferit: quod etiam Tinter, dicitur a tinnitu.

copter


COPTER, v. act. Faire batre le batant de la cloche seulement d'un côté: Copter la cloche.