coquemar


Recherches associées à coquemar: samovar

COQUEMAR

(ko-ke-mar) s. m.
Pot à anse de terre vernissée, ou d'étain, ou de cuivre, qui sert à faire bouillir de l'eau.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Trois petits coquemars, à biberon, et au couvescle sont les armes de Monsr le Dauphin [DE LABORDE, Émaux, p. 223]
    Un petit coquemart d'argent blanc verré, et y a sur le couvescle un esmail rond, esmaillé de France [ID., ib.]
    Item [je laisse] et à Perrot Gerard, Barbier juré du bourg la Royne, Deux bassins et un coquemard [VILLON, G. testam.]

ÉTYMOLOGIE

  • Latin, cucuma, chaudron ; ital. cogoma.

coquemar

COQUEMAR. n. m. Pot de terre vernissée, ou de cuivre, ou d'étain, ou d'argent, etc., avant une anse, et servant ordinairement à faire bouillir ou chauffer de l'eau, de la tisane ou d'autres liquides.

coquemar


COQUEMAR, s. m. [Kokemar, 2ee muet.] Vâse de terre ou de métal, ayant une anse; propre à faire chaufer ou bouillir de l'eau, et à d'aûtres usages.