corbillon

(Mot repris de corbillons)

CORBILLON

(kor-bi-llon, ll mouillées, et non kor-bi-yon) s. m.
Sorte de petite corbeille. On sert le pain bénit dans un corbillon.
On vit le comédien Destin couché sur un matelas, un corbillon sur la tête, qui lui servait de couronne [SCARRON, Rom. com. ch. 2]
Jeu de société, où l'on doit répondre par un mot rimant en on à la demande : que met-on dans mon corbillon ?
Je prétends que ma femme, en clarté peu sublime, Même ne sache pas ce que c'est qu'une rime ; Et s'il faut qu'avec elle on joue au corbillon.... Je veux qu'elle réponde : une tarte à la crème [MOL., Éc. des f. I, 1]
Petite corbeille dans laquelle on met les enjeux.
Terme de marine. Un demi-baril où l'on met chaque jour le biscuit pour l'équipage.

PROVERBE

    Changement de corbillon fait appétit de pain bénit, ou, simplement, changement de corbillon fait trouver le pain bon, c'est-à-dire il y a parfois plaisir à changer.
Les changements de corbillon sont admirables [SÉV., 367]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Quatre rat à moie [mue] Fai soient monnoie D'un viex corbillon, Fatrasies [JUBINAL, t. II, p. 220]
    Se pains est aportés à col de la vile de Paris en marchié ou en autres jours, il porra avoir tant de corbillons comme il li plaira [, Liv. des mét. 310]
    Talemelier puent, au diemenche, porter leur pain en leur corbeillons ou en leur bajoes, et porter leur estal ou buffez ou tables, portant que li estaus ne soit plus lons que de 5 piés [, Liv. des mét. 16]
  • XIVe s.
    Mettre en garde le surplus en corbeillons et corbeilles [, Ménagier, II, 4]
  • XVe s.
    Il donna tout, chascun le scet, Table, tretteaulx, pain, corbilion [VILLON, Épitaphe.]
  • XVIe s.
    [Pallas] En corbillon tissu d'ozier attique, Avoit l'enfant Erichtone enfermé [MAROT, IV, 85]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de corbeille.

corbillon

CORBILLON. n. m. Espèce de petite corbeille. Le corbillon du pain bénit. Mettre la main dans le corbillon.

Il se dit aussi d'une Espèce de jeu où les joueurs sont obligés de répondre par Un mot rimant en On à la question : " Que met-on dans mon corbillon? " Jouer au corbillon.

corbillon


CORBILLON, s. m. [Korbi-glion; mouillez les ll.] Petite corbeille. "Corbillon du pain bénit; corbillon d'oublies. = Le Proverbe dit: Changement de corbillon, apétit de pain bénit; la nouveauté est un ragoût: elle réveille les désirs. "J'aprouve fort tous vos dînés aux fontaines diférentes: les changemens de corbillon sont admirables. Sév.