cornemuse

(Mot repris de cornemuses)

cornemuse

n.f. [ de 1. corner, et muser, jouer de la musette ]
Instrument de musique à vent, composé d'un sac qui fait office de réservoir d'air et de tuyaux à anches : Les cornemuses de Bretagne, d'Écosse.

cornemuse

(kɔʀnəmyz)
nom féminin
musique instrument de musique fait d'un sac d'air et de tuyaux jouer de la cornemuse

CORNEMUSE

(kor-ne-mu-z') s. f.
Instrument de musique champêtre formé d'une espèce de sac de cuir, qui est un réservoir d'air que l'on entretient avec la bouche, et qu'on place sous l'aisselle droite pour chasser l'air par la pression ; à ce réservoir sont adaptés deux tuyaux, l'un percé de trous sur lesquels on dispose les doigts pour produire les différents sons, l'autre ne donnant qu'un son qui forme comme une pédale d'accompagnement.
Le berger.... Enfle sa cornemuse en l'honneur de Henri [RÉGNIER, Épît. I]
Sans oublier la cornemuse [LA FONT., Fabl. III, 3]
Au-dessous du poumon est l'estomac, qui est un grand sac en forme d'une bourse ou d'une cornemuse [BOSSUET, Conn. II, 3]
Leurs cris, la cornemuse et le chant des bergères Vont apprendre leur joie aux échos solitaires [ST-LAMBERT, Saisons, II]

PROVERBE

    Quand la cornemuse est pleine, on en chante mieux, c'est-à-dire, quand on a fait bonne chère, on chante mieux, on cause mieux.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et tant qu'une fois entr'oÿ Cornemuses, trompes, naquaires Et d'instrumens plus de sept paires [MACHAULT, p. 76]
    Une cornemuse esmaillée [DE LABORDE, Émaux, p. 228]
  • XVe s.
    Si tourna pour tous remedes [dans une lutte] sa teste par dessous le bras de messire Jaques, et ainsi [son adversaire] le teint à la cornemuse [sous le bras comme une cornemuse] [O. DE LA MARCHE, Mém. liv. I, p. 315, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    La figure du ventricule est ronde et oblongue, semblable à une musette ou cornemuse [PARÉ, I, 14]
    Toutes les huiles sont tirées par un vaisseau appellé retorte, et cornemuse des François [ID., XXVI, 14]
    S'en reviennent rapportans la cornemuse au sac, comme dit le proverbe [sans avoir rien fait] [MERLIN COCAÏE, t. I, p. 33, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, cormeuse, cormuse, cormuette ; provenç. et ital. . cornamusa ; de corne, dans le sens de cor, et muse, musette (voy. MUSETTE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CORNEMUSE. Ajoutez : - REM. M. Meunier, les Composés qui contiennent un verbe à un mode personnel, p. 138, fait observer que, dans cornemuse, à la vérité, en français, corne pourrait être le premier composant ; mais que l'italien cornamusa montre que ce composant est le verbe cornar, corner ; en effet, le substantif italien est non pas corna, mais corno, qui ferait cornemuse.

cornemuse

CORNEMUSE. n. f. Instrument de musique à vent, composé de tuyaux et d'une outre formée d'une peau de mouton, qu'on enfle par le moyen du premier tuyau appelé Porte- vent. La cornemuse est un instrument villageois. Jouer de la cornemuse. Enfler une cornemuse. Les sons de la cornemuse.

cornemuse

Une cornemuse, ou Musette, Vter, vtris.

cornemuse

Cornemuse, voyez en Corne.

cornemûse


CORNEMûSE, s. f. [2e et dern. e muet, 3e lon.] Instrument de Musique à vent, composé de deux tuyaux, et d'une peau de mouton qu'on enfle par le moyen du premier tuyau, qu'on apèle porte-vent. — On dit proverbialement et bassement, que quand la cornemûse est pleine, on en chante mieux, pour dire, qu'on chante mieux et plus volontiers, quand on a bien mangé.

Traductions

cornemuse

Dudelsack, Sackpfeife

cornemuse

doedelzak

cornemuse

בטנון (ז), חמת חלילית (נ), חֵמֶת חֲלִילִית

cornemuse

gaita

cornemuse

utriculus

cornemuse

dudy

cornemuse

sækkepibe

cornemuse

säkkipilli

cornemuse

gajde

cornemuse

バグパイプ

cornemuse

백파이프

cornemuse

sekkepipe

cornemuse

dudy

cornemuse

säckpipa

cornemuse

ปี่สก๊อต

cornemuse

gayda

cornemuse

kèn túi

cornemuse

风笛

cornemuse

風笛

cornemuse

[kɔʀnəmyz] nfbagpipes pl
jouer de la cornemuse → to play the bagpipes
joueur de cornemuse → piper