cornue

cornue

n.f. [ de cornu ]
Vase à col étroit et courbé utilisé pour la distillation ou en chimie.

CORNUE

(kor-nue) s. f.
Vaisseau, ordinairement de verre ou de grès, dont on se sert en chimie pour certaines distillations.
L'illustre Robert Boyle avait longtemps tenu de l'eau dans une cornue à un feu égal [VOLT., Newt. I, 8]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les mettre en une retorte ou cornue avec son recipient [PARÉ, XXVI, 9]
    Ains commandera-on aux vendangeurs, les raisins seuls, et bien qualifiés, estre nettement mis dans les panniers et corbeilles ; et de là portés dans les cornues, et finalement charriés au celier [O. DE SERRES, 210, etc.]

ÉTYMOLOGIE

  • Cornue, à cause de sa forme recourbée ; provenç. cornuda.

cornue

CORNUE. adj. Qui a des cornes. Bête cornue. Satyre cornu.

Il se dit figurément de Certaines choses qui ont plusieurs angles, plusieurs pointes. Cette pièce de terre est cornue. Un pain cornu.

Fig. et fam., Visions cornues, Idées folles, extravagantes.

cornue

CORNUE. n. f. Récipient qui sert à distiller. Il peut être de verre, de terre ou de métal, renflé, arrondi et se terminant à sa partie supérieure par un tuyau étroit recourbé que l'on nomme Col. Le ventre ou la panse d'une cornue. Le col d'une cornue.
Traductions

cornue

Retorte

cornue

retort, still

cornue

storta

cornue

retort

cornue

معوجة

cornue

反驳

cornue

反駁

cornue

Retort

cornue

retorttiin

cornue

レトルト

cornue

[kɔʀny] nfretort