corrompable

CORROMPABLE

(ko-ron-pa-bl') adj.
Qui peut être corrompu. Les matières organiques sont facilement corrompables.

REMARQUE

  • Ce mot, anciennement usité, pourrait être employé à côté de corruptible, qui se dit moins communément de la corruption matérielle, et qui vient du latin corruptibilis, tandis que corrompable est formé directement de corrompre.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Par nature estes corrumpables [, la Rose, 4424]
  • XIVe s.
    Et teles choses sont sans necessité et nient corrumpables [ORESME, Eth. 173]
    Nostre nature est composée d'une chose et avec ce, d'une autre chose qui est corrumpable [ID., ib. 225]
  • XVe s.
    Le corps ne puet au monde demourer, Qu'à certain temps ne le faille pourir ; Corrompable est ; si le faut retourner, Corrupcion et cendre devenir [E. DESCH., Poésies mss. f° 145, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Il n'estoit aucunement corrumpable par presens [AMYOT, Péric. 33]

ÉTYMOLOGIE

  • Corrompre ; provenç. corrompable.