cors

cors

[ kɔr] n.m. pl.1. cor.

CORS

(kor) s. m. plur.
Terme de chasse. Synonyme d'andouillers, ou chevillures sortant de la corne du cerf. Un cerf de dix cors, et, plus ordinairement, un cerf dix cors, est celui qui a dix de ces chevillures, cinq de chaque côté.
L'animal chargé d'ans, vieux cerf, et de dix cors, En suppose un plus jeune et l'oblige par force.... [LA FONT., Fabl. X, 1]
Sur un cerf qu'un chacun nous disait cerf dix cors [MOL., Fâch. II, 7]
Un cors, Voy. JEUNEMENT.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Si on te demande combien de cors porte le cerf, respond en nonbre per ; pource que s'il ne portoit que neuf cors, si tu dois dire qu'il en porte dix [, Modus, f° VII]
  • XVe s.
    Trente deux ans ara [aura] le cerf volant Des grans forests de Gaule et de Bourbon, Au chief leger et au corps remuant ; à huit cors jà fera craindre son nom, Et à vint cors sera de tel renom Qu'il destruira, ce dit la lettre escripte, L'isle aux geans et l'asne, veuille ou non ; Tele est de lui la prophecie dite [EUST. DESCH., Poésies mss. f° 16]
  • XVIe s.
    Et Dyana, des forests presidente, Entre plusieurs dryades eminente, Lesquelles font de leurs questes rappors, Quel est le cerf et combien a de cors [G. CRETIN, p. 77, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. cornu, qui, à côté de corne, a donné cor de même signification, au pluriel cors (voy. COR et CORNE).

cors

CORS. s. m. pl. T. de Vénerie et de Blason. Il se dit Des cornes qui sortent des perches du cerf. Cerf de dix cors, ou plus ordinairement, Cerf dix cors, Cerf demoyen âge.