cosse

1. cosse

n.f. [ du lat. cochlea, coquille d'escargot ]
Enveloppe de certains légumes : Une cosse de pois gousse

2. cosse

n.f. [ du néerl. ]
Garniture métallique de l'extrémité d'un conducteur électrique : Des cosses de batterie.

cosse

(kɔs)
nom féminin
botanique enveloppe qui contient des graines une cosse de pois

COSSE1

(ko-s') s. f.
Enveloppe de certaines graines légumineuses. Cosse de pois, de fèves. Des pois en cosse.
Fruit de quelques arbustes. Une cosse de genêt. Cosse de genêts, nom d'un ancien ordre de chevalerie, institué en 1234, par Louis IX ou saint Louis. Le collier était composé de cosses de genêts entrelacées de fleurs de lis d'or, avec une croix fleurdelisée au bout, et la devise Exaltat humiles.
Terme de marine. Anneau de fer plat qui, recourbé sur les bords, présente une cannelure propre à recevoir et à maintenir un cordage dont on l'entoure.
Première couche d'une ardoisière. Parchemin en cosse, la peau de mouton, dont on a fait seulement tomber la laine, c'est-à-dire telle qu'elle sort de la mégie.
Terme de pêche. Cosse d'un bateau, synonyme de corps.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Tot le domage te ferai restorer, Chascune cosse [de fèves] un denier acheter [, Bat. d'Aleschans, V. 7076]
  • XIIIe s.
    Courtillage c'est à savoir toute maniere de porées, pois noviauz, feves noveles en cosse vert [, Liv. des mét. 276]
  • XVe s.
    Vecy, faisons faire une fosse, En my un champ de pois en cosse, Puis par aucun blandissement, La menon là tout coyement [, Mir. de ste Genev]
    Lors a congié d'aller en ville, Au marchié, au corps [aux enterrements], aux nopces, Aux poys, aux feves et aux cosses, Au moustier, aux festes, aux champs [E. DESCH., Poésies mss. f° 513, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Prenez un fagot de troncs de feves avec les cosses [PARÉ, XXV, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Namurois, cose ; rouchi, cossiau ; du flamand schosse ; bas-allem. schote ; angl. cod.

COSSE2

(ko-s') s. m.
Nom vulgaire, dans certains cantons, des coléoptères qui rongent, soit les céréales, soit les pois, les fèves. Des cosses se sont mis dans ce blé.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. cossus, insecte qui vit dans le bois ; par confusion du charançon ou cosse du blé avec l'insecte du bois.

COSSE3

(ko-s') s. m.
Le même que coss (voy. ce mot).

cosse

COSSE. n. f. Enveloppe de la graine dans la famille des Légumineuses. Cosse dure, tendre, ferme, longue. Cosse de pois. Des pois en cosse. Pois sans cosse, Pois dont la cosse est tendre et comestible. On le nomme aussi Pois goulus.

Il désigne aussi le Fruit de quelques arbustes, tels que le genêt.

cosse


COSSE, s. f. COSSU, ÛE, adj. [Koce, ko-su, sû-e; 2e e muet au 1er, lon. au 3e.] Cosse est l'envelope de certains légumes, comme pois, fèves, lentilles, etc. — Pois sans cosse, ou pois goulus. = Cossu, qui a beaucoup de cosse; pois cossus, fèves cossûes. = Figurément, homme riche et à son aise.
   Certain vieillard, des plus cossus,
   Se voyant sur le point de finir sa carrière,
   Et d'abandonner ses écus
   Pour prendre gîte au cimetière.
       L'Ab. Reyre.

Synonymes et Contraires

cosse

nom féminin cosse
Familier. Fait de paresser.
fainéantise, paresse -familier: flemmardise, flemme.
Traductions

cosse

pod

cosse

dop, luiheid, metalen ring, peul, schosse

cosse

[kɔs] nf (BOTANIQUE)pod, hull