cotignac

cotignac

n.m. [ du lat. cotoneum, coing ]
Pâte de coings très sucrée qui est la spécialité d'Orléans.

COTIGNAC

(ko-ti-gna ; le c ne se prononce jamais, pas même quand suit un mot commençant par une voyelle) s. m.
Confiture de coings. Cotignac d'Orléans. Cotignac de Bacchus, s'est dit pour fromage.
Ô doux Cotignac de Bacchus, Fromage, que tu vaux d'écus ! [ST-AMAND, dans RICHELET]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Pour faire coudoignac, prenez des coings.... [, Ménagier, II, 5]
  • XVIe s.
    Parachevans leur repast par quelque confection de cotoniat [RAB., Garg. I, 23]
    S'il toussoyt, c'estoient boytes de coudignac [ID., Pant. IV, 32]
    Le cotignat pris devant le past astraint le ventre [PARÉ, VIII, 14]

ÉTYMOLOGIE

  • Coing, par l'intermédiaire d'une forme cotoneatum, de cotoneum, qui appartient au coing, au coignassier. Cotignat est la forme régulière, et cotignac en est une altération ; ital. cotognato.

cotignac

COTIGNAC. n. m. Sorte de confiture faite avec des coings. Boîte de cotignac. Cotignac d'Orléans.

cotignac

Cotignac, voyez Codignac.

cotignac


COTIGNAC, s. m. [Quelques-uns disent codignac, mais mal; mouillez le g.] Confitûre faite avec des coins. Boîte de cotignac.