cotylédon

(Mot repris de cotylédons)

cotylédon

n.m. [ gr. kotulêdôn, cavité ]
1. En botanique, feuille déjà constituée dans la graine et qui apparaît à la germination : Une plante à un, à deux cotylédons.
2. En anatomie, lobe du placenta.

COTYLÉDON

(ko-ti-lé-don) s. m.
Terme de botanique. Nom des lobes séminaux ou feuilles séminales, l'une des quatre parties essentielles de l'embryon des végétaux phanérogames. Le haricot au moment de la germination, ou lorsqu'il sort de la terre, se divise en deux parties qui sont les cotylédons.
Terme d'anatomie. Lobe charnu du placenta. Cotylédons utérins, renflements tuberculeux et pédiculés de la muqueuse utérine des ruminants à cornes, auxquels adhèrent les cotylédons du placenta.
Genre de plantes à feuilles charnues et concaves.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Les cotyledons ne sont autre chose qu'orifice des extremités des veines et arteres menstruales, ainsi que les excrescences des cotyledons aux bestes brutes ne sont dites chorion, ains appendices d'iceluy ; ainsi telle masse de chair aux femmes pour mesme raison ne doit estre appellée chorion, ains cotyledons tumefiés et appendices d'iceluy [PARÉ, I, 34]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme grec signifiant proprement petite cavité en forme de coupe (voy. COTYLE).

cotylédon

COTYLÉDON. n. m. T. d'Anatomie. Chacun des deux lobes qui forment le placenta.

Il se dit, par analogie, en termes de Botanique, d'une Feuille insérée sur le premier noeud de l'embryon végétal né de graine. Les deux cotylédons d'une fève, d'un haricot, etc.

Traductions

cotylédon

פסיג (ז)

cotylédon

cotyledon

cotylédon

cotiledone