cou-coupé

COU-COUPÉ

(kou-kou-pé) s. m.
Nom vulgaire du gros-bec fascié, qui vient du Sénégal. Au plur. Des cous-coupés.

ÉTYMOLOGIE

  • Cou, et coupé ; dit ainsi à cause de la couleur de son collier qui tranche avec celle du corps.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • COU-COUPÉ (kou-kou-pé), s. m. Voy. COU, n° 4.
    Viennent ensuite d'autres oiseaux : le cardinal de l'Amérique du Sud ; le cou-coupé, ainsi nommé à cause d'une ligne de plumes rouges qu'il porte autour du cou [, Journ. offic. 19 févr. 1873, p. 1211, 1re col.]