couché

(Mot repris de couchee)
Recherches associées à couchee: coucher, couches, translate

couché, e

adj.
Qui est penché : Écriture couchée.

couche

COUCHE. n. f. Lit. Il est principalement d'usage en poésie et dans le style soutenu. Partager la couche de quelqu'un. La même couche les reçut tous deux. La couche nuptiale. Couche funèbre.

Fig., Souiller, déshonorer la couche de quelqu'un, Abuser de la femme de quelqu'un.

Fig., Dieu a béni leur couche, Beaucoup d'enfants sont nés de leur mariage.

Il désigne aussi le Temps pendant lequel une femme demeure au lit à cause de l'enfantement, et, dans ce sens, on l'emploie surtout au pluriel. Femme en couches. Cette femme est morte en couches. Elle fit ses couches en tel endroit. Elle est relevée de couches.

Il se dit, par extension, de l'Enfantement même et de ses suites. Couches heureuses, laborieuses. C'est une fâcheuse suite de couches.

Fausse couche, Couche avant terme, avortement. Cette femme a fait une fausse couche. Elle est malade d'une fausse couche.

Il se dit encore des Linges dont on enveloppe les petits enfants. On a donné à la nourrice une douzaine de couches. Changer un enfant de couches.

En termes de Jardinage, il se dit des Planches relevées, et faites ordinairement de fumier mêlé avec de la terre, pour semer certaines fleurs ou certains légumes. Faire des couches. Couche de fumier, de tan, etc. Venir sur couche. Melons sur couche. Champignons de couche. Garantir les couches avec des paillassons et des brise-vent. Châssis de couche.

Couche sourde, Celle qui ne s'élève point au-dessus de la superficie de la terre.

Il se dit aussi de Toute substance qui est étendue, appliquée sur une autre, de manière à la couvrir. Revêtir un mur d'une couche de plâtre, de mortier. Couche épaisse. Étendre une couche sur une autre. Le lit de ce canal est formé de plusieurs couches de ciment.

Il se dit particulièrement des Enduits qu'on fait avec des couleurs ou des métaux pour peindre, bronzer ou dorer. Une couche de peinture, de vernis. Donner ou passer trois couches de blanc à l'huile, en détrempe. Absolument, Peindre à une couche, à deux couches, Donner une, deux couches de peinture.

Il se dit encore des Choses qui sont disposées par lits. Il faut mettre une couche de fraises, puis une couche de groseilles, puis une couche de sucre. Couche de sable, de gazon. On dit aussi, par extension, Couches de l'atmosphère. Les couches de l'Océan.

Il se dit également, en termes de Géologie, des Différents lits qui composent un terrain. Une couche de sable, de craie, de houille, de grès, etc. La direction et l'étendue des couches sont très variables. Couche horizontale. Couche inclinée. Couches parallèles.

En termes de Botanique, Couches ligneuses, Cercles des écorces superposées dont se compose le tronc d'un arbre et qui forment l'aubier Le nombre des couches ligneuses est ordinairement le même que celui des années de l'arbre. On appelle aussi Couches corticales les Feuillets, ordinairement peu distincts, qui forment la partie intérieure de l'écorce d'un arbre.

Arbre de couche. Voyez ARBRE.

couche

Couche, f. penac. Est ores le bois d'un lict, Lectus, Cubile. Ores une esleveure de terre et fiens meslés, en quarré, que les Jardiniers font pour y faire lever les graines venuës des païs chauds, comme de melons, courges et autres, Puluinus, Puluinulus. Ores est l'argent qui est mis par l'un des joüeurs, ou de dez, ou de cartes, sur lequel argent l'autre joüeur est contraint de joüer, ou quitter les dez et la carte.

couche


COUCHE, s. f. [2e e muet.] 1°. Au propre, lit, mais on ne s'en sert que dans le style poétique ou oratoire; souiller la couche de... ou la couche nuptiale; abuser d'une femme mariée. = 2°. Couche signifie enfantement, heureuse couche, fausse couche. Il signifie aussi le temps qu'une femme demeure au lit après l'acouchement. Ses couches ont été heureuses: elle a fait ses couches ici: pendant ses couches: elle est en couche. — Dans ce dernier sens, il ne se dit qu'au pluriel, excepté avec la prép. en, et dans cette phrâse, relever de couche. = 3°. Linges dont on envelope les petits enfans. "Changer de couches à un enfant. = 4°. En termes de jardinage, planches relevées pour y semer des graines. "Semer sur couche. = 5°. Enduit avec des couleurs ou des métaux, pour peindre, bronzer ou dorer. "Doner une première couche, plusieurs couches. = 6°. À~ certains jeux, ce que l'on met sur une carte. "La moindre couche est de six francs, la plus forte de deux louis.

Traductions

couché


couchée

מוטל (ת), מושכב (ת), סרוח (ת), רבוץ (ת), שכוב (ת), מוּטָל, סָרוּחַ, רָבוּץ, שָׁכוּבliggend, in bed, scheef, schuinbaring, berbaringliegenadagiato塗層코팅เคลือบ (kuʃe)
adjectif
allongé Elle doit rester couchée.

couché

[kuʃe] adj
(= étendu) → lying, lying down
Elle était couchée → She was lying down.
Il était couché sur le tapis → He was lying on the carpet.
(= au lit) → in bed
À huit heures, il était déjà couché → He was already in bed at 8 o'clock.