coucheur. euse

COUCHEUR. EUSE

(kou-cheur, cheû-z') s. m. et f.
Celui, celle qui couche avec une autre personne.
Son coucheur cette nuit se retourna cent fois [LA FONT., Gascon puni.]
Il n'y a rien à faire avec cette veuve depuis qu'elle a un coucheur, qu'elle est remariée. Un mauvais coucheur est celui qui fait du bruit la nuit, qui découvre son camarade, qui l'empêche de dormir, et fig. un homme difficile à vivre, querelleur.
Soit que le lit où il coucha ne fût pas bon, ou que Doguin ne fût pas bon coucheur, il ne put dormir de toute la nuit [SCARRON, Roman com., ch. 5]
Coucheur ou couchart, ouvrier qui dépose la feuille de papier sur les feutres. Coucheuse, celle qui, dans le point d'Alençon, couche la bride ; c'est une espèce de réseau.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Il avoit assez souvent ouï dire quel coucheur c'estoit [DESPER, Contes, XLIII]