coudé

coude

COUDE. n. m. Partie extérieure du bras, à l'endroit où il se plie. Il était appuyé sur le coude. Il lui donna un coup de coude. Il le poussa du coude. Il a les coudes fort pointus. Manger avec ses amis en toute liberté, les coudes sur la table. Par analogie, Le coude d'un tuyau.

Fam., Jouer des coudes, Se frayer un passage dans une foule. Il se dit aussi figurément de Quelqu'un qui sait se pousser dans le monde, avancer dans une carrière en écartant ses rivaux. Pour être arrivé à une si belle situation, il lui a fallu terriblement jouer des coudes.

Se sentir, se serrer les coudes, Se serrer les uns contre les autres et figurément S'entraider.

Fig. et pop., Lever le coude, Boire beaucoup.

Il désigne, par extension, l'Endroit de la manche qui couvre le coude. Son veston ne vaut plus rien, il a les coudes percés, il est percé aux coudes.

Il se dit par analogie de l'Angle que présente un mur, une rivière, une allée, etc., à l'endroit où sa direction change brusquement. Cette muraille fait un coude. La rivière forme le coude en cet endroit. À l'endroit où la route fait le coude. Cette branche a un coude à la moitié de sa longueur.

coude

Le Coude, Ancon, anconos, Cubitus, Alij scribunt Coubde, Coubdée.

De quoy on soubtenoit le coude, Cubitale.

coude


COUDE, s. m. COUDÉE, s. f. [Kou-de, dé-e; 2e e muet au 1er, é fer. et long au 2d.] Le coude, est la partie extérieure du brâs, à l'endroit où il se plie. "Doner un coup de coude. Il est incivil de manger les coudes sur la table. — Hausser le coude (st. prov.), boire beaucoup, et quelquefois, boire trop et s'enivrer. — Coude, se dit aussi de l'endroit de la manche qui couvre le coude. — Coude d'une murâille, d'une rivière; angle qu'elles font en certains endroits: "Cette murâille, cette rivière fait un coude.
   COUDÉE, exprime toute l'étendûe du brâs, depuis le coude jusqu'au bout du doigt du milieu. Avoir ses coudées franches, c'est, au propre, être au large; au figuré, avoir la liberté de faire ce qu'on veut. "M. de Turenne a ses coudées franches, de sorte que nous ne sommes plus pressés d'aucun endroit. Sév.Coudée, est aussi une mesûre qui est d'un pied et demi. Cette murâille avoit tant de coudées de haut.

Synonymes et Contraires

coudé

adjectif coudé
En forme de coude.