couleuvre

(Mot repris de couleuvres)
Recherches associées à couleuvres: avaler des couleuvres

couleuvre

n.f. [ lat. colubra ]
Serpent non venimeux, à pupille ronde et à longue queue.
Avaler des couleuvres,
Fam. subir des affronts sans protester.
Paresseux comme une couleuvre,
extrêmement paresseux.

COULEUVRE

(kou-leu-vr') s. f.
Reptile de la famille des serpents. Couleuvre de haie. Nom, dans l'histoire naturelle, de plusieurs serpents dépourvus de glandes à venin et de crochets mobiles venimeux. Couleuvre d'eau, nom vulgaire du coluber natrix, L., dit aussi serpent d'eau, couleuvre à collier et serpent nageur. Fig.
Toute herbe a pour moi sa couleuvre, Et la haine monte à mon œuvre.... [V. HUGO, Crép. 26]
Avaler des couleuvres, éprouver des mortifications, des dégoûts.
Sachant toutes les couleuvres qu'il avale à Paris [SÉV., 456]
C'eût été encore une couleuvre à avaler [ID., 590]
Ce goût lui fait avaler toutes sortes de couleuvres [ID., 311]
Le comte d'Auvergne, nourri de couleuvres sur sa charge depuis longtemps, avala encore celle-ci en silence [nominations d'inspecteurs et de directeurs] [SAINT-SIMON, 25, 32]
Mme de Maintenon nourrit longtemps Mme de Montespan des couleuvres les plus cruelles [ID., 181, 153]
Résous-toi, pauvre époux, à vivre de couleuvres [BOILEAU, Sat. X]
Qu'il est doux de lire Virgile et Homère en foulant à ses pieds les Bavius et les Zoïle, et de se nourrir d'ambroisie, quand l'envie mange des couleuvres ! [VOLT., Lettre à Albergati, 23, déc. 1760]
Monsieur, j'ai traversé une crise de ce genre, et je ne saurais vous faire l'énumération des couleuvres que l'on m'y prodigua [REYBAUD, Jér. Paturot, I, 14]
Couleuvre de pierre, ammonite.
Terme de blason. Armes de certaines maisons.
[Le soleil] N'aura point achevé l'an Que tes conquêtes ne rasent Tout le Piémont et n'écrasent La couleuvre de Milan [les Visconti] [MALH., II, 2]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Car destinée i envoia Une culuevre grant et fort, Qui les deveure e trait à mort [MARIE, Fable 26]
    Quant il regardoit en ses mains, [il] Trovoit ou laisarde ou culuevre [, Fl. et Bl. 820]
    Vers qui de porreture nessent, Et mes serpens et mes coluevres, Tout s'estuidient à mes uevres [, la Rose, 19219]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, colowe ; namurois, coloute ; provenç. colobre, colobri, colobra ; espagn. culebra ; portug. cobra ; ital. colubro ; du latin colubra.

couleuvre

COULEUVRE. n. f. Espèce de reptile de la famille des serpents. Les couleuvres ne sont pas venimeuses. Couleuvre d'eau. Peau de couleuvre. OEufs de couleuvre. Il se glisse comme une couleuvre.

Fig. et fam., Avaler des couleuvres. Voyez AVALER.

couleuvre

Une Couleuvre, Anguis, Coluber.

Une couleuvre si glissante qu'on ne la peut tenir és mains qu'elle n'eschappe, Lubricus anguis.

COULEUVRE, sur la coste d'Espagne, Columbria.

couleûvre


COULEûVRE, s. f. [Kou-leû-vre; 2e lon. 3e e muet.] Reptile du genre des serpens. Couleûvre d'eau, ou de haie, de buisson.
   On dit, proverbialement, faire avaler des couleûvres à quelqu'un, lui faire endurer des chôses dûres et mortifiantes: "Je lui dis tous les jours qu'il faut que le goût qu'il a pour elle soit bien extrême, puisqu'il lui fait avaler toute sorte de couleuvres. Sév.
   Alors, Alcipe, alors tu verras de ses oeuvres,
   Résous-toi, paûvre époux, à vivre de couleuvres.
       Boil.
  Sote ignorance, et jugement léger,
  Vous ont jadis, on le voit par vos oeuvres,
  Fait avaler anguilles et couleuvres.
      Rouss.

Traductions

couleuvre

Natter, Hausschlange, Kreuzotteradder, viper, whip snakeadder, esculaapslangזעמן (ז), עכן (ז), עֶכֶןadderόχεντρα, οχιάkolubroculebra, víboravipera, bisciacobraужhuggormrắn dọc dưaЗмияSnakeSnakeงู (kulœvʀ)
nom féminin
serpent

couleuvre

[kulœvʀ] nfgrass snake
avaler des couleuvres (fig) → to swallow anything
faire avaler des couleuvres à qn → to take sb in