coupe-jarret

coupe-jarret

n.m. (coupe-jarrets).
Litt., vx Brigand ; assassin.

COUPE-JARRET

(kou-pe-ja-rè) s. m.
Brigand, assassin de profession.
S'étant écrié avec un transport de joie que le coadjuteur n'aurait plus tant de crieurs à gage dans la salle du palais, et le président de Mesmes ayant ajouté, ni tant de coupe-jarrets.... [RETZ, Mém. t. I, liv. 2, p. 390, dans POUGENS]
Je vis ces Albanais qui sont des coupe-jarrets enrôlés [P. L. COUR., Lett. I, 69]

REMARQUE

  • Des grammairiens ont dit que, ne s'agissant pas de couper un seul jarret, il fallait écrire un coupe-jarrets. D'autres ont remarqué que, admettant un coupe-jarret, il fallait écrire au pluriel aussi des coupe-jarret, la pluralité tombant non sur jarret, mais sur hommes sous-entendu. L'Académie écrit un coupe-jarret, des coupe-jarrets

ÉTYMOLOGIE

  • Couper, et jarret.

coupe-jarret

COUPE-JARRET. n. m. Brigand, assassin qui frappe par derrière. Des coupe-jarrets.

coupe-jarret


COUPE-JARRET, s. m. Brigand, assassin, bretteur de profession.

Traductions

coupe-jarret

головорез