court

1. court, e

adj. [ lat. curtus ]
1. Qui est peu étendu en longueur ou en hauteur : Ton manteau est un peu court petit ; grand, long
2. Qui dure peu de temps : Elle n'est restée qu'un court instant bref, petit éphémère, fugitif, passager ; éternel bref ; interminable concis, laconique ; diffus, verbeux
3. Fam. Insuffisant, peu satisfaisant : C'est un peu court, comme explication sommaire
4. Qui est obtenu de justesse : 1 à 0, c'est une courte victoire. Il a gagné avec une courte avance.
À courte vue,
se dit d'un projet, d'une action faits sans souci de l'avenir : Une politique à courte vue.
Avoir la mémoire courte,
oublier vite des obligations, des contraintes.
adv.
D'une manière courte : Elle s'est fait couper les cheveux très court. Elles s'habillent court.
Aller au plus court,
procéder de la manière la plus rapide et la plus simple.
Couper court à qqch,
le faire cesser très vite : Elle aborda publiquement la question, ce qui coupa court aux rumeurs.
Être à court de,
être démuni de, privé de : L'épicerie est à court de farine. Il s'est vite trouvé à court d'arguments.
Prendre qqn de court,
le prendre complètement au dépourvu.
Rester court,
être incapable de répliquer ou de continuer à parler.
Tourner court,
s'arrêter brusquement : La discussion a tourné court.

2. court

n.m. [ mot angl., de l'anc. fr. court, cour ]
Terrain de tennis.

court

COURT, COURTE. adj. Qui a peu de longueur ou Qui n'a pas la longueur moyenne des objets du même genre. Cheveux courts. Cerises à courte queue. Cheval à courte queue. Manteau court. Robe courte. Cette manche est plus courte que l'autre. Il a les bras trop courts pour sa taille. Avoir la taille courte. Il a le nez court, le nez trop court. Une courte distance.

Courte paille. Voyez PAILLE.

Il signifie quelquefois, familièrement, Qui est en petite quantité, insuffisant. Courte pitance. Le bouillon est un peu court, mettez-y de l'eau.

Prov., À vaillant homme, courte épée. Voyez ÉPÉE.

Fig. et fam., Son épée est trop courte. Voyez ÉPÉE.

Fam., Être court, Avoir la taille petite et épaisse. Il est gros et court.

Vue courte, Vue qui ne porte pas loin, qui ne distingue pas les objets un peu éloignés. Cet homme a la vue très courte. Il signifie au figuré Défaut de prévoyance, de sagacité. Il faut avoir la vue bien courte pour ne pas apercevoir le danger d'une telle mesure. On dit aussi Des vues courtes, Des vues bornées étroites. Une politique à courtes vues.

Avoir l'esprit court, l'intelligence courte, Avoir l'esprit très borné.

Être court de mémoire, avoir courte mémoire, Manquer de mémoire, oublier facilement.

Elliptiquement, Le plus court, Le chemin le plus court. Allez par là, c'est le plus court. Il arriva le premier, parce qu'il avait pris le plus court. On dit aussi Prendre au plus court.

Fig., Le chemin le plus court, ou simplement Le plus court, Le moyen de terminer plus promptement quelque chose. Pour arriver à votre but, pour sortir de cette affaire, le plus court et le meilleur est de faire telle chose.

Il signifie aussi Qui est prompt, facile, expéditif. Il eût été plus court de faire ce que je vous ai conseillé. J'ai trouvé plus court de ne rien répondre.

Il se dit encore figurément des Choses qui ne peuvent arriver au point où l'on voudrait qu'elles parvinssent. La science humaine est courte. La prudence humaine, la prévoyance humaine est trop courte. Son pouvoir, ses moyens sont trop courts pour cela.

Fam., Être à court d'argent, Avoir peu d'argent. Il ne put demeurer longtemps à Paris, il était à court d'argent. Absolument, Être à court. Impossible de faire cette dépense en ce moment : je suis très à court.

Il signifie aussi Qui est de peu de durée. En hiver les jours sont courts. En été les nuits sont courtes. La vie de l'homme est courte, est de courte durée. Courte vie. Vous ne donnez qu'un mois, le terme est bien court. Une lettre de change à courte échéance. Il est mort après une courte maladie. Une courte délibération À de courts intervalles. Dans les courts moments de loisir qui me restent. Faire une courte station en quelque endroit. Le spectacle fut très court. Prov., Les plus courtes folies sont les meilleures.

Courte haleine, Essoufflement, respiration difficile et fréquente. On dit aussi Avoir la respiration courte, l'haleine courte.

Fig., Il veut la faire courte et bonne, se dit d'un Homme qui mène joyeuse vie, qui mange sa fortune et ruine sa santé.

Il signifie également Qui est concis, peu développé. Il se dit surtout, en ce sens, du Discours et des ouvrages de l'esprit en général. Une phrase courte. Votre lettre est beaucoup trop courte. Cette pièce de théâtre est fort courte. L'épigramme doit être courte. Les règles doivent être courtes et claires. Il se dit aussi des Personnes. Ce prédicateur, cet avocat fut court. Il est court dans ses explications. On ne saurait être plus court.

Fig., Revenir, s'en retourner avec sa courte honte, Revenir, s'en retourner après avoir essuyé un affront, un refus, ou sans avoir rien fait de ce qu'on s'était promis de faire.

COURT s'emploie aussi adverbialement. Il lui coupa les cheveux court. Il a attaché son cheval trop court. Cette période est coupée trop court. Finir court.

Court-vêtu, Qui a un vêtement court.

Fam., Être pendu haut et court, Être exécuté à la potence.

Fam., Pour vous le faire court, pour le faire court, se dit Quand on veut abréger un discours, un récit. On dit également Pour faire court.

COURT s'emploie aussi comme adjectif attribut, ou, comme adverbe, dans : Demeurer, rester court qui se dit d'une Personne qui vient à manquer de mémoire en récitant un discours appris par coeur, ou qui ne trouve plus ce qu'elle avait à dire, ce qu'elle voulait dire. Ce prédicateur, dans son sermon, cet avocat, dans son plaidoyer, etc., est demeuré court. Elle est demeurée court après les premiers mots de son compliment. Il ne manque pas de hardiesse, il n'est point homme à rester court. On le dit aussi quand une personne est si pressée par des objections, ou si convaincue, qu'elle ne sait que répondre. On l'accabla tellement de raisons, qu'il demeura court, qu'elle resta court.

Il signifie encore Brusquement, subitement. Il s'arrêta court. Tourner court. Voyez TOURNER.

Fig. et fam., Couper court. Abréger un récit des explications, un exposé. Se rendant compte que l'auditoire s'ennuyait, il a pris parti de couper court. Devant l'inutilité de cette démarche, il a coupé court et s'est retiré. Couper court à quelqu'un, Le quitter brusquement en lui faisant une réponse brève et décisive. Couper court à une chose, En finir avec elle, l'empêcher de se prolonger. Couper court à un entretien. Y mettre brusquement un terme.

DE COURT, loc. adv. D'une façon serrée. Tenir quelqu'un de court, Lui donner peu de liberté. Il n'est pas tout à fait prisonnier, mais il est tenu de court.

Fig. et fam., Prendre quelqu'un de court, Le presser sans lui donner assez de temps pour faire ce qu'on exige de lui. Je n'ose vous promettre mon article pour cette date : vous me prenez de court. J'ai été pris de court et n'ai pu lui envoyer la somme qu'il me demandait.

TOUT COURT signifie aussi Sans rien ajouter de plus. Nommer à tout propos la personne à qui l'on parle est un manque d'usage : on doit dire Monsieur ou Madame, tout court. Il me répondit un Non tout court.

court

On court, Impersonaliter, Curritur.

court

Court, Breuis, Curtus, kurtos.

Temps court, Breue tempus.

C'estoit le plus court et le plus aisé de les renvoyer, Expeditum erat eos remittere.

¶ Pour le faire court, Ad summam, Ne multa, Ne diutius teneam, Omnino, Vt ad pauca redeam, Vt in pauca conferam.

A fin que je le te face court, Vt te absoluam.

Pour le faire court, et dire en peu de langage, Summa illa sit, quicquid officij, etc.

¶ Tenir de court son enfant, Cohibere filium, Refraenare.

A cause que la peau estoit courte, Propter exiguitatem pellis.

court

Court, f. Est tant la court d'un chasteau ou maison plate, soit de Roy, soit d'autre Seigneur, ou autre de moindre qualité, qu'on appeloit anciennement Haulte-court, que la seconde court d'icelle, appropriée à estables, et à la mesnagerie, que nous appelons encores la Basse-court, de nom opposite à l'autre. Mais pour la court du maistre on ne dit plus Haulte- court, ains Court simplement, et pour la court de la famille et mesnage, on retient le mot de Basse-court, et vient de Cohors Latin. Court aussi signifie l'estat de l'hostel, suyte et bernage d'un Roy. Comme la Court de France, la Court d'Espagne, et semblables. Et la gent qui est de la suyte du Roy, comme, La Court marche, La Court est logée, et pour l'assemblée de la noblesse aupres du Roy, comme, Il manda tout son bernage, et tous les Barons et Chevaliers de son païs, et y eut une Court moult riche, c. une grande et magnifique assemblée de noblesse. Et vient du mesme nom Cohors, nuement. Court aussi le lieu et auditoire où la justice est renduë et administrée à ceux qui plaident. Selon ce on dit, la Court d'un Baillif, d'un Seneschal, de Parlement, et Haulte-court, pour la souveraine, ou bien celle où est exercée la haulte justice. Et Basse-court pour la Court qui est inferieure, ou bien celle où est exercée la moyenne ou basse justice. Ainsi se lit, pour accordance de jugement tant en haulte- court que en basse, pour chacune partie deux sols.

Court planiere est, quand le Roy à son mandement, a assemblé de lez luy, les Barons et hauts Seigneurs, et Dames de tiltre de son Royaume, pour hautement les festoyer, par festins, tournois d'armes, et autres esbanoyemens de Prince. Nicole Gilles en Loys troisiesme; Et comme ainsi fust, que de tout son pouvoir il travaillast à entre-tenir en amour les Princes, Barons et Seigneurs de son Royaume, advint qu'un jour il les feit inviter à une solemnelle feste, et tint Court planiere en la Cité de Laon. Là vindrent plusieurs grands Princes, Barons et Chevaliers qui y estoient mandez. Et en Charles le simple; Et advint que ainsi que ledit Emond Roy d'Angleterre tenoit Court planiere, estant à table en sa sale de parement, un larron paillard à qui il vouloit sauver la vie, luy bailla d'une espée, et le tua. Enguerrant de Monstrellet livr. 1. chap. 38. dit, tenir estat Royal, pour tenir Court planiere. Et la veille dudit jour de Noel le Roy alla tenir son estat au Palais, et dit, que à cette Court planiere le Roy seoit au milieu de la table moult notablement aorné, et vestu d'habillemens Royaux, et qu'il y avoit huit Princes, dix-neuf Contes, et dixhuit cents Chevaliers, sans les Escuyers, et que plusieurs autres Princes et grands Seigneurs y estoient mandez, mais ne y furent pas. D'une pareille et plus grande Court planiere tenuë par Darius Roy de Perse, fait mention Josephe en l'onziesme livre des antiquitez chap. 4.

Une court de maison, Area in aedibus vrbanis.

La court d'une metairie, ou autre grand'maison, Chors vel Cohors.

Une court ou petite hale estant à l'entrée des maisons, Cauaedium.

Oyseau qui est nourry en la court, Cohortalis auis.

¶ Court, Alij scribunt Cour, pource qu'il vient de Curia.

Une Cour souveraine, Curia amplissima.

Dire à dieu à la court, Salutem dicere foro et curiae, B.

La court du Prince, Aula, Comitatus.

Tascher de parvenir en court, Aspirare in curiam.

Venir faire la court à autruy, et se humilier devant luy, Supplicem venire ad aliquem.

Faire la court à beaucoup de gens, Prehensare, siue Prensare.

Apres que j'ay fait ma court du matin, et que j'ay dit le bon jour à ceux qu'il appartient, je me mets du tout à l'estude, Vbi salutatio defluxit, literis me inuoluo.

La court d'eglise, Iurisdictio pontificia, B.

La court de parlement, Curia, B.

La court de parlement de Paris, Themidis delubrum in Francia, et iustitiae sanctius domicilium, Senatus Franciae, Curia centenaria iustitiae eius dicentis sedes praecipua, Senatus centumuiralis, B.

Toute la court, Concilium curiae vniuersum.

Les chambres de la court, Curiae centumuiralis classes, Decuriae promiscuae, B.

La grande chambre de la court de parlement, Prima classis curiae, Auditorium patens et comitiale, Palaestra causidicae facundiae, B.

Les presidens des chambres de la court, Curiae classium ductores, B.

Cours souveraines, Justices qui n'ont point d'huis de derriere, Consilia cognitionis vel iurisdictionis summae, Curiae iurisdictionis liberae, Curiae iurisdictionis vltimae, Curiae iurisdictionis summae, Iurisdictiones summae, Iurisdictiones non obnoxiae, Consilia quae posticum non habent, B.

Authorité de court souveraine, Iurisdictionis summae authoritas et imperium, B.

Les cours souveraines jugeans par equité, Officinae iustitiae, ad amussim illae quidem exacta iudicia promentes, sed aequitate tamen condita et temperata, B.

La court seant, Curia confidente, B.

En pleine court, ou en pleine audience, Palam curiae consessu coronaque, B.

Toute la court s'est assemblée, Consilium vniuersum iniit curia, B.

Toute la court assemblée, Les chambres assemblées, Concessus vniuersae curiae, Curiae concessus panegyricus, Curiae consilium panegyricum, Comitia curiata, B.

La court a esté par trois jours assemblée, Instaurata triduum curiae comitia, B.

De par la court, Curiae verbis, B.

La court dit qu'il a esté mal jugé, Curia sententiam pro nulla habendam esse censuit, et inducendam, B.

Les advis et deliberations de la court, Consulta curiae, Bud.

La court est saisie de la matiere, Causa curiae authorata est, Disceptatio rei ad curiam transiit, B.

Acheter un estat de la court, Mercari et nundinari quouis modo locum in ordine amplissimo, B.

Fautes de quelques conseillers en la court, ou és chambres d'icelle, decedez ou absens, Lacunae in curia, aut in classibus, B.

Recevoir un conseillier en la court, In curiae collegium cooptare, B.

Arrests et jugemens de la court, Curiae iudicia et sententiae, B.

Se rapporter à la court, Rem totam curiae permittere, B.

Ne venir point en la court, Abstinere curia, B.

Sçavoir bien sa court, Foro scite et commode vti, B.

Faire la court aux juges, Iudices prehensare, B.

Faire tous les jours la court aux juges, Aller tous les jours faire la reverence aux juges, et se recommander à eux, Obnoxias quotidie factitare salutationes, B.

Un homme qui fait bien la court aux juges, et de bonne grace, Roscius iudicum salutator, B.

Ceux qui font la court à l'entrée, Atriensis aurae captatores.

Ceux qui font la court au Palais, poursuyvans et attendans le jugement de leurs proces, Salutatores basilicani, fauorisque aucupes, Salutatoriam in basilicae statione factitantes, B.

Un homme qui sçait bien faire la court et gagner les juges, Auceps mirificus gratiae iudicialis, B.

Esmouvoir la court, le barreau, et toute l'assistance, Commouere theatrum, B.

Ennuyer la court, In consilij offensionem incidere, B.

Mettre hors de court et de proces, Curia et foro et lite eximere, Forensi nexu eximere, Iudiciali obsidione eximere, B.

A huis ouvert, et en pleine court, Expassis curiae valuis, In aperto et propatulo, B.

Une court ou jurisdiction où il y a grande affluence de causes, Forum litigiosum, B.

Il a tousjours tenu pour la court, Ad authoritatem curiae semper adiunctus, B. ex Cic.

Estre en court, In comitatu vel aula esse.

Il estoit aimé en court, Prona in eum erat aula principis, B. ex Tacito.

Qui gouvernent en court, Qui primos ordines in comitatu vel in aula ducunt, B.

Qui est bien avant en court, Intra limina sanctioris aulae, B. ex Martiano.

Sçavoir sa court, Omnia aulae lenocinia pernoscere, B.

Suyvre la court, Nomadum more viuere, B.

Tenir court, ou Tenir court planiere, se dit d'un Roy ou autre Prince souverain, quand il a fait venir devers luy grand nombre de ses vassaux, et accompagné d'eux, tient en toute magnificence, somptuosité et grandeur d'ornemens royaux, service et ceremonie, Audience publique, tournois et festins, son estat royal, ce qui estoit fait anciennement à un jour de grande feste et solennelle. En Jourdain de Blaves, Il tint sa court de tous ses princes et barons. En ces cours planieres venoient aussi plusieurs seigneurs et gentils-hommes estrangers voisins et loingtains, ou pour honnorer le Prince qui la tenoit, ou pour voir la magnificence, ou pour eux esprouver en faits de chevalerie, voyez Grands pasques.

Vie en laquelle on n'a point de repos, comme la vie de la court, Vita Nomadica, id est, Vaga et irrequisita, B.

Faire la court à quelqu'un, Colere aliquem, B.

Qui sçait sa court, Aulicarum rerum consultissimus, Homo Aristippeus, B.

Qui sçait le train de la Cour, Aulici Iurisconsultus, B.

Ceux qu'il y a long temps qu'ils suyvent la court, Recocti aulici, id est veteratores, periti rei aulicae, B.

court


COURT, COURTE, adj. 1°. Qui a peu de longueur. Il est oposé à long. Acad. Qui n'est pas si long qu'une autre chôse de même espèce. Trév. Petit, qui n'est pas long. Rich. Port. La 1re définition est la seule raisonable. "Cheveux courts, courte queûe. Habit, manteau court, robe fort courte, etc. = 2°. Qui ne dure guère. La vie de l'homme est fort courte: huit jours sont un terme trop court, etc.
   REM. I. Court, se joint à plusieurs verbes. Tenir quelqu'un de court, lui doner peu de liberté. "On étoit, chez les Perses, dans la classe des enfans jusqu'à 16 ou 17 ans.... C'est alors qu'on les tenoit plus de court. Rollin. Je crois que l'Auteur aurait dû dire; c'est alors qu'on étoit plus atentif à les tenir de court. Car ces sortes d'expressions, consacrées par l'usage, ne soufrent point de modification. — Prendre quelqu'un de court: le presser sans lui doner le temps de satisfaire. — Le faire court, abréger: pour le faire court, je me contente de dire que, etc. Il est populaire, dit l'Acad. On dit mieux, pour couper court, sans régime. — Couper court à quelqu'un, a un autre sens. Le quiter brusquement, ou lui faire une réponse décisive, qui le réduit au silence. — S'en retourner tout court; aussitôt, dans le même temps. — Se trouver court: ne pouvoir parvenir à quelque dessein. — Demeurer court. Voyez DEMEURER. — Tirer au court bâton; ne vouloir pas céder, le disputer à, etc. Tirer à la courte paille, c. à. d. au sort.
   2°. Court, entre aussi dans plusieurs phrâses, la plupart proverbiales. "On dit d'un homme industrieux, que l'herbe sera bien courte, s'il ne trouve à brouter; de celui qui revient sans avoir réussi, qu'il revient avec sa courte honte. On dit aussi, pour exprimer la même chôse, que ses bras ont été trop courts, ou son épée trop courte, qu'il a été court d'un point, etc. — Être court d'argent ou de finance, en avoir peu, ou n'en avoir point. — Avoir la vue courte, n'y voir pas de loin; ce qui se dit au fig. comme au propre. Les vues de cet homme sont courtes, il a peu de prévoyance. — Le plus court, ou, le chemin le plus court est de faire.... Le plus expédient, ou le meilleur moyen, est, etc. C'est-là votre plus court; C'est le plus court pour vous. — Les plus courtes folies sont les meilleures.
   Être court~, ne parler pas long-temps, se dit d'un Prédicateur, d'un Avocat. "Je serai court; il a été fort court. — Être court de mémoire, ou avoir courte mémoire: manquer de mémoire. — Avoir l'esprit court, fort borné.
   3°. Tout court, adv. Sans addition, sans restriction. "Monsieur tout court. — Il n'est pas du beau style. * Un Protestant acûse les Catholiques de faire des Saints un Dieu tout court. Cela est dit aussi bassement et ridiculement, qu'injustement et calomnieûsement. — Un aûtre Auteur, parlant des diférens sels, dit: les sels tartareux, les sels acides, les sels tout court, pour dire, le sel commun. Cela n'est pas trop bien dit non plus. — Mallebranche emploie aussi cette façon de parler, d'une manière bisârre, et qu'on traiterait de ridicule dans un aûtre. Parlant des éloges outrés, que les Commentateurs donent aux Auteurs qu'ils commentent, il dit: on ne commente guère les ouvrages des hommes tout court, ce sont toujours les ouvrages d'hommes tout divins, etc.

Synonymes et Contraires

court

adjectif court
1.  Qui a peu d'étendue.
2.  Qui a peu de durée.
3.  Qui est condensé.
bref, concis, laconique, ramassé, succinct -littéraire: compendieux.
4.  Familier. Qui est insuffisant.
Traductions

court

(kuʀ)

courte

(kuʀt)
adjectif
1. qui a une petite longueur une jupe courte une phrase courte
2. qui dure peu de temps faire une courte pause

court


adverbe
1. en laissant une petite longueur les cheveux coupés court
2. sans être à court d'argentd'idées

court

kurzshort, brief, courtkort, kortstondig, tennisbaan, krap, onvoldoende, plotseling, snel, weinigנמוך קומה (ת), קצר (ת), קָצָרkortкортkrátký, krátce, kurtkortmallongacorto, pistaalacsony, rövidpendekcorto, breve, succintobreviskortkrótkicurto, breve, pequenoscurtgen, kort-fupibodur, bücür, kısaκοντός, βραχύς, σύντομοςкороткийقَصِيرlyhytkratak短い짧은สั้นngắn短的 (kuʀ)
nom masculin
terrain où l'on joue au tennis

court

[kuʀ, kuʀt]
adj
(en dimensions, nombre de pages)short
ça fait un peu court [texte, devoir] → it's not very long; [robe] → it's a bit short
(en temps)short
(autres locutions) tirer à la courte paille → to draw lots
faire la courte échelle à qn → to give sb a leg up
advshort
pour faire court → briefly, to cut a long story short
tourner court [histoire, expérience, conversation] → to come to a sudden end
couper court à [+ polémique, rumeur, discussion] → to cut short
nm
(aussi court de tennis) → court, tennis court
(autres locutions) à court de → short of
prendre qn de court (= prendre au dépourvu) → to catch sb on the hop
Ça a été si vite, on a été pris de court → It all happened so quickly we were caught on the hop.