courtement

COURTEMENT

(kour-te-man) adv.
D'une manière brève.
Il racontait si bien les choses passées qu'on croyait les voir, mais il les racontait courtement [FÉN., Tél. II]
Le roi ajouta courtement les mêmes choses qu'il venait de dire à M. le duc de Chartres [SAINT-SIMON, 2, 45]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Courtement [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Courte, et le suffixe ment.

courtement

COURTEMENT. adv. D'une manière courte. Il raconte bien et courtement.

courtement

Courtement, Praecise.

courtement


*COURTEMENT, adv. Brièvement, en peu de mots. Trév. Il est vieux et hors d'usage. Fénélon s'en est encôre servi dans le Télémaque: "Il racontoit si bien les choses passées, qu'on croyoit les voir: mais il les racontoit courtement, et jamais ses Histoires ne m'ont lassé.