courtier

(Mot repris de courtiere)

courtier, ère

n. [ de l'anc. verbe courre, courir ]
Personne qui sert d'intermédiaire dans des opérations commerciales : Un courtier en assurances.

courtier

(kuʀtje) masculin

courtière

(kuʀtjɛʀ) féminin
nom
commerce personne qui sert d'intermédiaire dans une opération commerciale un courtier d'assurances

COURTIER

(kour-tié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des kour-tié-z actifs) s. m.
Terme de commerce. Agent qui s'entremet pour l'achat ou la vente des marchandises, pour les placements de fonds, les opérations de bourse, etc.
Les Juifs allaient faire le métier de courtiers en Asie [VOLT., Mœurs, 58]
Aussitôt un courtier juif prit la parole.... [BERN. DE S.-P., Café de Surate]
Il y a cinq sortes de courtiers : 1° les courtiers de marchandises, ayant seuls le droit de faire le courtage des marchandises, d'en constater le cours et d'exercer, concurremment avec les agents de change, le courtage des matières métalliques ; 2° les courtiers d'assurances (maritime et fluviale), rédigeant les contrats ou polices d'assurance, concurremment avec les notaires, en attestant par leur signature et certifiant le taux des primes pour tous les voyages de mer ou de rivière ; 3° les courtiers-interprètes et conducteurs de navires, faisant le courtage des affrétements ; 4° les courtiers de transport par terre et par mer, seuls autorisés, dans les lieux où ils sont établis, à faire les transports par terre et par eau ; 5° les courtiers-gourmets-piqueurs de vin, servant, dans l'entrepôt, d'intermédiaire, quand ils sont requis, entre les vendeurs et les acheteurs de boissons, dégustant à cet effet ces boissons et en indiquant fidèlement le cru et la qualité. Courtier marron, celui qui exerce sans titre.
Fig.
Je n'ai point vu de plus insolent vieillard, s'écria un des courtiers de chair humaine [négrier] [CHATEAUB., Natch. II, 179]
C'est une chose merveilleuse que la facilité avec laquelle il se forme une liaison entre les courtiers de galanterie et les femmes qui ont besoin d'eux [LESAGE, Gil Blas, VIII, 10]
De tout Cythère Sois le courtier : On paiera bien ton ministère [BÉRANG., Ami Robin.]
Courtier électoral, personne qui s'entremet d'élections et qui agit auprès des électeurs au nom et en faveur de quelqu'un. Au sens figuré, courtier a un féminin. Une courtière de mariage.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    On fait le ban qu'il ne soit nus si hardis couletiers ne autres qui accate warde [provision pour autrui], se cieus [celui] n'est presens pour cui il l'acate [TAILLIAR, Recueil, p. 431]
    El mestier devant dit ne puet ne ne doit avoir nul couratier [, Liv. des mét. 149]
    Et s'il n'i a coretier ne home qui fist le marchié [, Ass. de J. I, 213]
  • XIVe s.
    Coppin et Jehan corretiers [, Bibl. des Chartes, 2e série, t. III, p. 423]
  • XVe s.
    Alors envoyerent querir des plus souffisans et feables coratiers de chevaulx [, Jeh. de Saint. ch. 16]
    Faulx laboureurs, faulx couratiers, Faulx marcheans, faulx regratiers [, Mir. de Ste Genev]
    On passe par hic ou par hoc, Sans courratiers ou truchemens, On se rencontre bec à bec [COQUILL., Le blason des armes et des dames.]
  • XVIe s.
    Il ne prend courtier qui ne veut [LOYSEL, 416]
    Celui qui a ravy ou pris à force femme de libre condition, il ne le condemne qu'en l'amende de cent drachmes d'argent : et celuy qui en aura esté le courratier, et qui l'aura menée, à vingt drachmes seulement [AMYOT, Solon, 44]
    Le même peuple saccagea ceulx que l'on appeloit prosagogides comme qui diroit les courratiers, hommes meschans, qui ne faisoient autre mestier que se promener parmy la ville, et se mesler parmy les citoyens, s'enquerans de ce que chacun alloit disant, faisant ou pensant, pour puis après l'aller rapporter au tyran [ID., Dion, 37]
    Il sera fidele courtier et ministre de quelques folles amourettes [ID., Comm. discerner le flatteur, 41]
    À quoy M. le legat servoit de courratier, pour faire valoir la marchandise [, Sat. Mén. p. 174]
    Aujourd'hui, dit Lupolde, les parties ne parlent aux juges que par courratiers et personnes interposées [NOEL DU FAIL, Contes d'Eutrapel, p. 158, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Génev. couriatier, ière, couratier, ière, celui, celle qui perd son temps en course ; Berry, picard et saintongeois, couratier, vagabond, coureur ; wallon, coultî ; rouchi, coultier ; provenç. corratier ; anc. catal. corrater ; ital. curattiere. Ménage et, après lui, Raynouard le tirent de cursitarius ; mais les formes s'y opposent absolument ; il vient d'une forme curatarius, dérivée de curare, soigner (voy. CURE) ; le courtier est celui qui prend soin d'une affaire.

courtier

COURTIER, IÈRE. n. m. T. de Commerce. Celui, celle qui, moyennant une prime, s'entremet pour la vente ou l'achat de certaines marchandises, pour faire prêter de l'argent sur la place, ou pour les affrètements, les assurances, etc. Courtier de marchandises. Courtier maritime.

Courtier marron, Celui qui exerce irrégulièrement.

Fig., Courtier électoral, Agent d'élection.

courtier

Courtier, voyez Courretier.

Un courtier et faiseur de messages, qui va et vient à la poste, et volonté d'autruy, Emissarius.

Un courtier de quelque chose que ce soit, qui moyenne et va et vient de l'une partie à l'autre pour faire quelque marché, Sequester, Proxeneta.

Qui est courtier à faire prester deniers, Pararius.

Courtier de chevaux, Hippocomus.

courtier


COURTIER, s. m. COURTIèRE, s. f. [Kour-tié, tïère; 2eé fer. au 1er, è moy. et long au 2d.] On a dit aûtrefois Couratier, Couratière. — Courtier, est celui qui s'entremet de ventes et d'achats. Courtier de change, de vin, de chevaux. = On apèle, par raillerie, Courtier, ou Courtière de mariage, celui ou celle qui se mêle de faire des mariages.
   En Provence, on apèle de ce nom les Fripiers et les Fripières. Il n'est pas français en ce sens. — À~ Marseille, on apèle les Courtiers Censaux. L' origine de ce mot est au Levant. On comence à ne plus le dire aussi comunément qu'aûtrefois.

Traductions

courtier

ברוקר (ז), מתווך (ז), מתווך דירות (ז), בְּרוֹקֵר

courtier

makelaar/-rster, effectenmakelaar

courtier

burzovní makléř, makléř

courtier

børsmægler, mægler

courtier

pörssimeklari, välittäjä

courtier

burzovni mešetar, mešetar

courtier

ブローカー, 株式仲買人

courtier

중개인, 증권 중개인

courtier

börsmäklare, mäklare

courtier

นายหน้า, นายหน้าขายหุ้น

courtier

người môi giới, người môi giới chứng khoán

courtier

Брокер

courtier

[kuʀtje, jɛʀ] nm/fbroker