courtisé, ée

COURTISÉ, ÉE

(kour-ti-zé, zée) part. passé.
Les ministres courtisés par ceux qui ont besoin d'eux. Une femme courtisée.
Toujours prodigue et jamais épuisé, Par conséquent d'un chacun courtisé [J. B. ROUSS., Allég. I, 5]
Substantivement. Le courtisan et le courtisé.