coussinet

coussinet

n.m.
1. Petit coussin.
2. Partie charnue sous la patte de certains mammifères : Les chats ont des coussinets sous les pattes.
3. Pièce de fonte ou d'acier fixée sur une traverse de voie ferrée et qui supporte le rail.

COUSSINET

(kou-si-nè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des kou-sinè-z élastiques ; coussinets rime avec traits, succès, paix) s. m.
Petit coussin. Coussinet de selle, de cuirasse.
Perrette sur sa tête ayant un pot au lait Bien posé sur un coussinet [LA FONT., Fabl. VII, 10]
Fig. et familièrement. Mettre son coussinet sur quelqu'un ou sur quelque chose, s'emparer de quelqu'un ou de quelque chose ; locution tirée de l'usage de retenir sa place en y mettant son coussinet.
Celui-ci [Maisons], qui voulait circonvenir le prince [duc d'Orléans], ne trouva pas Canillac suffisant ; il jeta son coussinet sur moi [SAINT-SIMON, 359, 238]
Terme de bourrelier. Petit coussin qu'on met sur le garrot des chevaux de carrosse, de peur qu'ils ne s'y blessent. Rouleau de paille nattée que les couvreurs attachent sous leurs échelles. Petit sac garnissant les genouillères des bottes. Terme de graveur. Petit oreiller rond fait de cuir sur lequel on appuie et tourne la planche de cuivre, lorsqu'on grave avec le burin. Dans une machine électrique, petit coussin en cuir de buffle, enduit d'un amalgame d'étain, sur lequel frotte le plateau circulaire de verre.
Terme de vétérinaire. Coussinet oculaire, amas de tissu adipeux qui entoure la face postérieure de l'œil. Coussinet plantaire, la partie du dessous du pied des monodactyles qui compose la fourchette molle ou de chair.
Terme de botanique. Petite excroissance de la tige sur laquelle repose la base du pétiole des feuilles, dite aussi corps calleux.
Terme de mécanique. Morceaux de bois ou de métal creusés en demi-cylindres, entre lesquels tournent les tourillons ou collets d'un axe.
Terme d'architecture. Ornement du chapiteau ionique, qui sert à former les volutes, entre l'ove et l'abaque. Pierre placée à la partie supérieure d'un pied-droit, et dont le lit inférieur est horizontal, tandis que celui de dessus est taillé en coupe.
Pièce de fonte qui, portant un rail de chemin de fer, sert d'intermédiaire entre lui et le support proprement dit.
Terme d'artillerie. Coin de bois sur lequel on appuie le mortier pour le pointer.
Coussinet des marais, un des noms vulgaires de la plante vaccinium oxycoccos, dit aussi canneberge et airelle des marais.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Mieux amassent [aimeraient] à gogo Gesir sur molz coussinès [CH. D'ORL., Chanson.]
  • XVIe s.
    Le duc de Parme y succeda le mesme jour, et le dernier du mois envoia saisir le logis de Cheles, mais les mareschaux de camp du roy y aians mis leur coissinet et mieux soustenus que les estrangers, les pousserent jusques au passage du marais [D'AUB., Hist. III, 238]
    Voudriez-vous mettre vostre coussinet sur une haquenée qu'on a chevauché à dos et qui a les genoux tout escorchez ? [ID., Conf. IV]

ÉTYMOLOGIE

  • Diminutif de coussin ; namurois, cosinè.

coussinet

COUSSINET. n. m. Petit coussin. Il s'emploie surtout en termes d'Arts pour désigner Toutes sortes de dispositifs en étoffe rembourrée, en cuir, en bois ou en métal, etc., destinés à éviter des frottements ou à favoriser un glissement.

Il se dit particulièrement, en termes de Chemins de fer, d'une Pièce de fonte sur laquelle reposent certains rails.

Il se dit aussi, en termes d'Architecture, dans un chapiteau de l'ordre dorique, de la Partie renflée en forme de coussin formant le milieu de la bande qui, des deux côtés de la colonne, s'enroule en volutes.

coussinet

Un coussinet qu'on met sur l'autre espaule pour n'apparoir point bossu, Analectis.

Petit coussinet de drapelets qu'on met sur une playe apres l'emplastre, Splenium.

Traductions

coussinet

כרית (נ), מרדעת (נ), כָּרִית

coussinet

kussentje, lager [techniek], lager

coussinet

pad, bearing

coussinet

cuscinetto