couvreur

couvreur

n.m.
Personne qui installe des toitures de bâtiments et assure leurs réparations.

COUVREUR

(kou-vreui) s. m.
Ouvrier qui fait ou répare les couvertures de maison.
Un homme de cœur pense à remplir ses devoirs, à peu près comme le couvreur pense à couvrir.... Le premier n'est guère plus vain d'avoir forcé un retranchement, que celui-ci d'avoir monté sur de hauts combles, ou sur la pointe d'un clocher [LA BRUY., II]
Et des couvreurs, grimpés au toit d'une maison, En font pleuvoir l'ardoise et la tuile à foison [BOILEAU, Sat. VI]
La tête ne tourne point aux couvreurs sur les toits [J. J. ROUSS., Ém. II]
Adjectivement. Compagnon couvreur.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Et li couvreres ki autrement le [la maison] couverroit, il seroit à dis livres [d'amende] [TAILLIAR, Recueil, p. 225]
    Charrons, couvreurs de mesons et toutes autres manieres d'ouvriers qui euvrent du trenchant en merrien [, Liv. des mét. 104]
  • XVe s.
    Cil Vautre estoit un couvreur de maisons [FROISS., II, II, 107]

ÉTYMOLOGIE

  • Couvrir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    COUVREUR. Ajoutez :
    Couvreur de table, celui qui met la table, dans une grande maison.
    Puis venaient six couvreurs de table, un contrôleur, un chef de café [, l'Office du roi de Pologne et les mets nationaux lorrains, p. 6, Nancy, 1875]

couvreur

COUVREUR. n. m. Celui qui fait les couvertures des maisons. Le métier de couvreur. Les couvreurs sont montés sur le toit.

couvreur


COUVREUR, s. m. [Kou-vreur; 2e dout.] Artisan dont le métier est de couvrir des maisons. "Un Couvreur disoit à son fils, qui étudiait au Collège: si tu montes, tu ne monteras pas, et si tu ne montes pas, tu monteras.

Traductions

couvreur

גגן (ז), סכך (ז), סַכָּךְ

couvreur

slater, roofer, tiler

couvreur

Dachdecker

couvreur

copritetto

couvreur

Roofer

couvreur

Dekarz

couvreur

[kuvʀœʀ] nmroofer