coyer

COYER1

(ko-ié) s. m.
Nom d'une pièce de bois, entaillée sur la roue d'un moulin, qui sert à soutenir les aubes sur lesquelles l'eau tombe pour faire tourner la roue. Morceau de bois qui porte sur la partie inférieure des chevrons et sur la saillie de l'entablement, pour former l'avance de l'égout d'un toit.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Seimier, id est le coyer [la croupe du cerf] [, Ménagier, II, 5]

ÉTYMOLOGIE

  • Queue.

COYER2

(ko-ié) s. m.
Petit ustensile de bois ou de cuivre dans lequel les faucheurs mettent leur pierre à aiguiser.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. cotarius, qui est relatif à la pierre à aiguiser ou queux, du latin cos, cotis, pierre à aiguiser (voy. QUEUX).