crédule

(Mot repris de crédules)
Recherches associées à crédules: credible, crédible, incredule, naif, naïf

crédule

adj. [ lat. credulus, de credere, croire ]
Qui croit trop facilement ce qu'on lui dit : Elle est crédule et ils en ont profité confiant, naïf ; méfiant, sceptique candide, ingénu ; soupçonneux

CRÉDULE

(kré-du-l') adj.
Qui croit trop facilement.
Écoute, père aveugle, et toi, prince crédule [CORN., Héracl. IV, 4]
Et ton esprit crédule ose s'imaginer Qu'Auguste pouvant tout peut aussi me donner [ID., Cinna, III, 4]
Avoir pour deux méchants une âme si crédule [ID., Nicom. III, 8]
Un fol allait criant par tous les carrefours Qu'il vendait la sagesse ; et les mortels crédules, De courir à l'achat.... [LA FONT., Fabl. IX, 8]
L'éclat de tant de gloire avait jusqu'à ce jour Ébloui mon âme crédule [QUINAULT, Amad. I, 3]
Je ne puis plus tromper une amante crédule [RAC., Baj. II, 5]
Es-tu toi-même si crédule Que de me soupçonner d'un courroux ridicule ? [ID., ib. IV, 7]
Je sais combien, crédule en sa dévotion, Le peuple suit le frein de la religion [ID., ib. I, 2]
....Crédule, je l'aimais [ID., Iphig. II, V]
Crédule jusqu'à croire à tous ces vains discours Et qu'il était encor d'éternelles amours [SEGRAIS, Égl. 2]
Il a ressenti le malheur d'être trop crédule pour une femme [FÉN., Tél. XIX.]
Putiphar, trop crédule aux paroles de sa femme, entra dans une grande colère [ROLLIN, Traité des Ét. liv. V, 2e part. ch. 2, art. 2]
J'ai trompé son esprit crédule à mes discours [LEMIERRE, Charlemagne III, 3]
Que l'aîné, peu crédule à la vie, à la gloire [V. HUGO, Voix intérieures, II, 6]
Trop crédule en ton serment perfide [LEMERC., Agam. V, 5]
Habile à soulever le crédule vulgaire [DELILLE, Énéide, X]
Crédule par espoir, par désespoir peut-être, il s'enivre quelques instants de cette apparence [de négociations], et, pressé d'échapper au sentiment intérieur qui l'oppresse, il semble vouloir s'étourdir en s'abandonnant à une joie expansive [SÉGUR, Hist. de Nap. VIII, 10]
Substantivement.
Or je vous demande, qui est ici le crédule ? [MASS., Car. Avenir]
En parlant des choses.
Avec une facilité trop crédule [PASC., dans COUSIN]
Attendrons-nous qu'un nouveau Lulle, Fier de ses chimiques travaux, Promette à notre espoir crédule L'art de commander aux métaux ? [LAMOTTE, Odes, t. I, p. 522, dans POUGENS]
Je ne m'aveugle point ; d'un sot orgueil épris, Mon crédule Apollon sur son faible génie N'a point fondé l'espoir de leur ignominie [de Voltaire et des autres écrivains ses amis et sectateurs] [GILBERT, Mon apologie.]
Partouneaux crut à cette fausse nouvelle ; car, en fait de malheurs, l'infortune est crédule [SÉGUR, Hist. de Nap. XI, 7]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Et se maistre Jehan estoit si credule à eulz et à leurs douces paroles es quelles il se fiast trop.... [, Ménagier, II, 3]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. credulus, de credere (voy. CROIRE).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CRÉDULE. - REM. On dit crédule à, pour crédule en.
    Ah ! quand j'avais vingt ans, crédule à mon génie [V. HUGO, Ruy Blas, 1er acte.]

crédule

CRÉDULE. adj. des deux genres. Qui croit trop facilement. Esprit crédule. Il est trop crédule aux propos des médisants. Simplicité crédule. Pitié crédule.

credule

Credule, qui croit de legier, Credulus.

crédule


CRÉDULE, adj. CRÉDULEMENT, adv. CRÉDULITÉ, s. f. [1reé fer. 3e e muet aux deux 1ers, dernière é fermé au dernier.] Crédule est celui qui croit trop facilement. Crédulement, avec trop de crédulité, de facilité à croire sur un fondement léger. "Le peuple est crédule; vous êtes trop crédule. "Vous avez trop de crédulité. "Il abusoit de la credulité des ignorans. — * "Sans parvenir à la fin qu'on s'étoit crédulement proposée. L'Ab. Prévôt, Hist. des Stuarts. Ce mot n' est pas français, mais il semble qu'il mériterait de l' être. Jusqu'à présent, c'est encôre un anglicisme.
   Rem. 1°. Crédule aime à suivre: il peut pourtant quelquefois précéder.
   Mais, ne flattez-vous point un crédule transport?
       Gress.
= Le P. La Rue l'emploie substantivement. "Par la malice d' un envieux, par l'empressement d'un curieux, par la simplicité d' un crédule, on aura élevé, contre l'absent, un tribunal de médisance: on l'y aura condamné sans pitié. — On dit, un envieux, un curieux, on ne dit point un crédule. La symétrie dans les membres d'une phrâse, ocasione beaucoup de faûtes contre la langue. — M. de Sacy dit aussi les crédules.
   = 3° Crédule s'emploie sans régime. Un Auteur très-moderne lui fait régir le datif, (la prép. à). "Mde. de M... fut trop crédule aux mouvemens de son coeur.

Synonymes et Contraires

crédule

adjectif crédule
Traductions

crédule

credulous, gullibleמיטמם (ת), נאיבי (ת), תמים (ת), נָאִיבִיgoedgelovigkredema (kʀedyl)
adjectif
qui croit facilement

crédule

[kʀedyl] adjcredulous, gullible