crémé

crème

CRÈME. n. f. Partie la plus grasse du lait, avec laquelle on fait le beurre. Crème fraîche. Fromage à la crème. Cette vache est bonne, son lait rend beaucoup de crème.

Il se dit également d'une Sorte d'entremets fait ordinairement de lait et d'oeufs et qui a la consistance de la crème de lait. Un plat de crème. Crème à la fleur d'oranger, à la vanille, au chocolat, aux amandes, etc. Crème brûlée. Tarte à la crème.

Crème fouettée, Crème que l'on rend mousseuse en la fouettant.

Crème de riz, Espèce de bouillie faite avec la farine de riz ou, abusivement, Cette farine elle-même.

Crème de chaux, Pellicule de carbonate de chaux qui se forme sur l'eau de chaux, par son contact avec l'air.

Crème de tartre, Tartre de vin purifié : c'est ce que les chimistes nomment Bitartrate de potasse. La crème de tartre est apéritive. Purger avec de la crème de tartre.

Il se dit aussi de Certaines liqueurs fines. Crème de moka, de cacao, etc.

Il se dit figurément et familièrement de Ce qu'il y a de meilleur, de plus estimable dans une même catégorie de choses ou de gens. Cette famille est la crème des honnêtes gens.

creme

Creme, f. penac. Est la graisse qui s'espaissit en la summité du laict, et le couvre comme d'une toile, et est le fin d'iceluy laict. Cremor. Cato de re rust. Duquel mot il vient: Ores que Cremor soit de plus grande estenduë en significations que cestuy François.

crème


CRèME, s. f. CRÉMER, v. n. CRÉMIèRE, s. f. [1reè moyen au 1er, é fermé aux deux aûtres; 2e e muet au 1er, é fermé au 2d, è moyen et long au dernier. Crème, , miè-re. On écrivait aûtrefois crême, crêmer, avec l'accent circ. pour marquer la supression de l's qu'on mettait plus anciènement à ces mots, cresme, cresmer; mais on ne doit plus mettre cet accent que dans les mots ou l'ê est ouvert et long.] Crème est la partie la plus grâsse du lait, de laquelle on fait le beûrre. Crémer se dit du lait, quand il fait de la crème. Crémière, femme qui vend de la crème. "Plat de crème; manger de la crème. "Ce lait rend bien, fait bien de la crème. "Le lait crème plus en été qu'en hiver. "Dites à la Crémière de venir tous les jours.
   CRèME se dit au figuré (st. famil.) de ce qu'il y a de meilleur en quelque genre que ce soit. "C'est la crème des honêtes gens: "Mes parens ne sont pas riches... mais, c'est la crème de la Paroisse. Mariv. "Il a extrait cet Auteur avec soin; il en a pris toute la crème. "Il n'y a plus rien à gâgner en cette afaire, un tel en a pris toute la crème. = Crème fouettée est, au propre, celle qui, à force d'être batûe, devient en écume. Au figuré, ce qui parait quelque chôse, et qui n'est rien au fond. "Ce discours n'est que de la crème fouettée. On le dit aussi des persones: "Cet homme n'est que crème fouettée; il a quelque chôse d'agréable dans l'esprit, mais nulle solidité.