crémaillère

(Mot repris de crémaillères)

crémaillère

n.f. [ bas lat. cramaculus, du gr. kremastêr, qui suspend ]
1. Tige de fer munie de crans, fixée à l'intérieur d'une cheminée pour suspendre les marmites à différentes hauteurs.
2. Pièce, tringle munie de crans, servant à régler la hauteur d'éléments mobiles : Les étagères de la bibliothèque sont posées sur des crémaillères.
Pendre la crémaillère,
offrir une réception (la pendaison de la crémaillère) pour fêter son installation dans un nouveau logement.

crémaillère

(kʀemajɛʀ)
nom féminin
fêter l'arrivée dans un nouveau logement Je suis invité à pendre la crémaillère chez mes nouveaux voisins.

CRÉMAILLÈRE

(kré-ma-llê-r', ll mouillées, et non kré-ma-yê-r') s. f.
Pièce de fer plate, dentelée et recourbée par le bas, qu'on suspend dans les cheminées pour soutenir la marmite et d'autres vaisseaux sur le feu. Hausser, baisser la crémaillère. Familièrement. Pendre la crémaillère, donner un repas pour célébrer son installation dans un nouveau logement. Aller pendre la crémaillère chez quelqu'un, être invité à ce repas.
Terme de mécanique. Pièce munie de crans, qui sert à relever ou à baisser une partie mobile. Fauteuil à crémaillère. Terme d'horlogerie. Pièce d'une montre ou pendule à répétition qui sert à la faire sonner. Tringle de bois dentelée qui reçoit les tablettes d'une bibliothèque. Pièce d'un pupitre mobile. Garniture de fer mise en travers derrière les portes cochères. Terme de marine. Crénelures pratiquées dans deux pièces de bois composant une vergue d'assemblage. Instrument pour rider les haubans.
Terme militaire. Ligne défensive offrant la forme d'une scie. Terme de fortification. Ouvrage à crémaillère, ouvrage qui offre cette disposition.
Terme de botanique. La cuscute.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Veez-le çà venir parmi celle chaussie à celle jaque noire comme une cremaillie [, Guesclin. 1579]
    Crammis [DU CANGE, crammale.]
    Une cramelie de fer [ID., ib.]
    Deux greilz, un trepied et une cremeille aux armes de monsieur le Dauphin [DE LABORDE, Émaux, p. 233]
  • XVIe s.
    Cremaillée [OUDIN, Dict.]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, cramâ ; rouchi, crém'glie, craméglie ; picard, cramaillé, crémaillé, crimbilli ; génev. comâcle, coumâcle ; Isère, coumaclo ; provenç. mod. cumascle ; champ. cramaille ; espagn. gramallera ; bas-lat. cramaculus du XIe siècle, cremasculus, cremasclus du XIVe siècle. Origine douteuse : on propose le grec : être suspendu ; ce qui est excellent pour le sens, mais les mots grecs n'ont guère pénétré directement dans les langues romanes ; ou le verbe latin cremare, brûler, parce que la crémaillère est exposée au feu ; mais le sens est peu favorable à cette dernière dérivation, la forme du mot l'est davantage : bas-latin cremium, morceau de bois sec, fagot, d'où on tirerait un dérivé cremail ; enfin, le bas-allemand Kram, crampon (voy. CRAMPON), qui est appuyé par la plus ancienne forme laquelle a un a.

crémaillère

CRÉMAILLÈRE. n. f. Tige de fer, munie de crans et recourbée par le bas qu'on suspend dans les cheminées de cuisine, surtout à la campagne, dans les fermes, pour y accrocher au-dessus du feu les chaudrons, les marmites ou autres récipients.

Prov., Pendre la crémaillère, Donner un repas pour célébrer une installation dans un nouveau logement. On dit aussi Aller pendre la crémaillère chez quelqu'un, Être invité à un repas de ce genre.

Il se dit, en termes d'Arts, de Certaines pièces de bois ou de métal, munies de crans, qui servent à supporter, accrocher, arrêter, élever, abaisser. Chaise, fauteuil à crémaillère, Dont on peut abaisser ou relever le dossier au moyen d'une crémaillère. Pupitre, bibliothèque à crémaillère. Chevalet à crémaillère. Chemin de fer à crémaillère.

cremaillere

Cremaillere, ou Cremaillée, Cremathra, cremathrae a verbo krémadzô vel krémaô, id est, Pendeo. Appendo.

crémâillère


CRÉMâILLèRE, s. f. CRÉMâILLON, s. m. [Krémâ-gliè-re, glion: 1reé fer. mouillez les ll.] Crémâillère, est un instrument de cuisine, ordinairement de fer, qu'on atache à la cheminée, et qui sert à y pendre les chaudrons, les marmites, etc. Crémaillon est une petite crémaillère, qu'on acroche à une plus grande. = On disait aûtrefois indiféremment crémillère ou crémaillère, et l'Acad. donait le choix entre les deux. Dans la dern. édit. elle ne met que le second. — Dans le Dict. Gram. on voit crémaillière; c' est une faute d'impression.
   On dit, proverbialement, quand quelqu'un se met en ménage, ou change de logis, qu'on ira prendre la crémaillère chez lui, pour dire qu'on ira prendre chez lui un repâs, pour célébrer son établissement dans sa maison.
   CRÉMAILLèRE, se dit aussi des fers qui se mettent à certaines chaises et lits de repôs, pour abaisser ou relever le dôssier.

Traductions

crémaillère

crawling peg system

crémaillère

noĉostango

crémaillère

catena [cheminée]

crémaillère

[kʀemajɛʀ] nf
(CHEMINS DE FER)rack
(= tige crantée) → trammel
direction à crémaillère (AUTOMOBILES)rack and pinion steering
pendre la crémaillère → to have a house-warming party