crénelage

CRÉNELAGE

(kré-ne-la-j') s. m.
Opération par laquelle on fait un cordon sur l'épaisseur d'une pièce de monnaie, cordon où l'on met l'empreinte de la légende ordonnée par les édits du souverain. On donne aussi le nom de crénelage à l'opération par laquelle on fait de très petits crans sur le rebord d'une pièce de monnaie, opération dite aussi grènetis.

ÉTYMOLOGIE

  • Créneler.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CRÉNELAGE. Ajoutez :
    Ensemble des créneaux d'une fortification.
    L'édifice est flanqué de contre-forts couronnés de mâchicoulis et d'un crénelage continu [ÉD. DE BARTHÉLEMY, Journ. offic. 25 fév. 1876, p. 1391, 1re col.]
Traductions