crêté

(Mot repris de crêtions)

crête

CRÊTE. n. f. Excroissance charnue, ordinairement rouge et dentelée, qui est sur la tête de certains Gallinacés. Double crête. Crête pendante. Ce coq a la crête droite. Il baisse la crête. Un pâté, un potage avec des crêtes de coq.

Il désigne aussi la Huppe que quelques oiseaux ont sur la tête. La crête d'une alouette.

En termes de Botanique, Crête-de-coq, Plante fort commune dans les prés, dont la fleur est en casque.

Il se dit également de Cette partie relevée qui se trouve sur la tête de quelques reptiles et de quelques poissons.

Il désigne aussi, par analogie, le Haut de la terre qui est relevée sur le bord des fossés, dans les champs. La crête d'un fossé. La crête de la fortification.

Il se dit également de la Partie la plus élevée d'une montagne, d'un rocher, d'une grosse vague, etc. Il n'a pu monter jusqu'à la crête du rocher. La crête des vagues.

Il désigne encore une Pièce de fer élevée en forme de crête sur un casque ou sur quelque autre coiffure semblable. La crête d'un morion, d'un armet, d'un casque.

En termes d'Architecture, il se dit de l'Ensemble des tuiles faîtières d'un toit.

En termes d'Anatomie, il se dit de Plusieurs saillies osseuses. La crête du tibia.

crêté

CRÊTÉ, ÉE. adj. Qui a une crête. Un coq bien crêté.

crête


CRêTE, s. f. [1re ê ouv. et long. 2e e muet. On écrivait aûtrefois creste.] Ce mot a plusieurs sens: 1°. Morceau de chair rouge et ordinairement dentelé, qui vient sur la tête des coqs et des poulets, et de quelques aûtres oiseaux qui aprochent de cette espèce. = 2°. La hupe que quelques oiseaux ont sur la tête: La crête d'une alouette. = 3°. La partie relevée, qui se troûve sur la tête. de certains serpens. = 4°. Rangée d'arêtes, que quelques poissons ont vers la tête. = 5°. Le haut de la terre relevée sur le bord des fôssés: la crête d' un fôssé.
   On dit, figurément (st. fam.) Lever la crête, s'ennorgueuillir, s'en faire acroire. Baisser la crête, perdre de son orgueuil, de son courage, de sa vigueur, etc. Rabaisser la crête à quelqu'un; lui doner sur la crête; rabatre son orgueuil, le mortifier.
   CRÉTÉ, ÉE, adj. [1re et 3e é fer. L'Académie écrit crêté avec l'acc. circ. sur le 1erê; mais cet e n'étant pas ouv., cet accent n'est pas propre à marquer la prononciation. Voyez une Remarque au mot CRêPE.] Qui a une crête, Coq bien crété, Poule bien crétée.

Traductions