craché, ée

CRACHÉ, ÉE

(kra-ché, chée) part. passé.
Rejeté par la bouche. Les matières crachées. C'est son portrait tout craché, se dit d'un enfant qui ressemble parfaitement à son père.
En le voyant, l'esprit le plus bouché Y reconnut mon portrait tout craché [VOLT., Crépinade.]
Vous ne sauriez faire Que cet enfant ne soit vous tout craché [LA FONT., Les deux amis]

REMARQUE

  • Pascal l'a employé dans le sens de : sur qui on a craché. Il doit être trahi, craché, souffleté, Proph. 21.