cracher

(Mot repris de cracherait)

cracher

v.i. [ lat. pop. craccare, d'orig. onomat. ]
1. Rejeter des crachats.
2. Rejeter des gouttes ; éclabousser : Stylo qui crache.
3. Faire entendre des crépitements, des grésillements : Cette vieille radio crache grésiller
Cracher dans la soupe,
Fam. dénigrer ce dont on tire avantage.
Ne pas cracher sur qqch,
Fam. l'apprécier beaucoup : Il ne crache pas sur une bonne bouteille.
v.t.
1. Rejeter hors de la bouche : Cracher du sang.
2. Projeter avec une certaine force : Le volcan en éruption crache de la lave.

cracher


Participe passé: craché
Gérondif: crachant

Indicatif présent
je crache
tu craches
il/elle crache
nous crachons
vous crachez
ils/elles crachent
Passé simple
je crachai
tu crachas
il/elle cracha
nous crachâmes
vous crachâtes
ils/elles crachèrent
Imparfait
je crachais
tu crachais
il/elle crachait
nous crachions
vous crachiez
ils/elles crachaient
Futur
je cracherai
tu cracheras
il/elle crachera
nous cracherons
vous cracherez
ils/elles cracheront
Conditionnel présent
je cracherais
tu cracherais
il/elle cracherait
nous cracherions
vous cracheriez
ils/elles cracheraient
Subjonctif imparfait
je crachasse
tu crachasses
il/elle crachât
nous crachassions
vous crachassiez
ils/elles crachassent
Subjonctif présent
je crache
tu craches
il/elle crache
nous crachions
vous crachiez
ils/elles crachent
Impératif
crache (tu)
crachons (nous)
crachez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais craché
tu avais craché
il/elle avait craché
nous avions craché
vous aviez craché
ils/elles avaient craché
Futur antérieur
j'aurai craché
tu auras craché
il/elle aura craché
nous aurons craché
vous aurez craché
ils/elles auront craché
Passé composé
j'ai craché
tu as craché
il/elle a craché
nous avons craché
vous avez craché
ils/elles ont craché
Conditionnel passé
j'aurais craché
tu aurais craché
il/elle aurait craché
nous aurions craché
vous auriez craché
ils/elles auraient craché
Passé antérieur
j'eus craché
tu eus craché
il/elle eut craché
nous eûmes craché
vous eûtes craché
ils/elles eurent craché
Subjonctif passé
j'aie craché
tu aies craché
il/elle ait craché
nous ayons craché
vous ayez craché
ils/elles aient craché
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse craché
tu eusses craché
il/elle eût craché
nous eussions craché
vous eussiez craché
ils/elles eussent craché

CRACHER

(kra-ché) v. n.
Rejeter hors de la bouche. Il ne fait que cracher.
Quoi toujours renifler ! Moucher, tousser, cracher, et toujours me parler ! [SCARRON, Don Japhet, III, 15]
Un homme incommode à tout le monde, malpropre, dégoûtant, sans cesse un lavement ou une médecine dans le ventre, mouchant, toussant, crachant toujours [MOL., Mal. imag. III, 18]
Ceux mêmes qui avaient le privilége de l'approcher ne pouvaient ni rire ni cracher en sa présence [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 93, dans POUGENS]
Je vis un petit homme si fier, il prit une prise de tabac avec tant de hauteur, il se moucha si impitoyablement, il cracha avec tant de flegme, il caressa ses chiens d'une manière si offensante pour les hommes, que je ne pouvais me lasser de l'admirer [MONTESQ., Lettres pers. 74]
Fig. Cracher au nez, au visage de quelqu'un, l'insulter.
Quand on songe à cela, on a envie de lui cracher au nez [SÉV., 282]
Cela est à cracher dessus, cela mérite tout mépris. Populairement. Cracher blanc, ou cracher du coton, avoir soif, être altéré. Cracher au bassin, donner de l'argent qu'on voudrait ne pas donner, et aussi donner de l'argent pour contribuer à quelque chose. Il a craché en l'air et cela lui est retombé sur le nez, ce qu'il a fait a tourné à son désavantage. Absolument et dans le même sens, cracher en l'air. Cracher contre le ciel, se dit d'un homme qui blasphème la Providence, ou, en un autre sens, qui insulte des puissances tellement grandes, que l'injure retombe sur lui.
Une arme à feu crache, quand des grains de poudre et des étincelles sont jetés au dehors par la lumière. Un moule crache, quand il rejette une partie du métal en fusion. Cette plume crache, se dit d'une plume dont le bec fait jaillir l'encre en écrivant.
V. a. Expectorer, rejeter de la bouche. Cracher du sang. Cracher quelque chose de mauvais qu'on a dans la bouche. Fig. Cracher du latin, dire des mots latins, faire des citations latines.
N'allez point déployer toute votre doctrine, Faire le pédagogue et cent mots me cracher [MOL., le Dép. II, 7]
Cracha du grec et du latin [SCARRON, Virg. trav. VI]
Auquel des deux, je vous prie, accorderai-je le nom de botaniste, de celui qui sait cracher un nom ou une phrase à l'aspect d'une plante, sans rien connaître à sa structure, ou de celui.... [J. J. ROUSS., Lettr. Élém. sur la bot.]
On dit dans le même sens : cracher des sentences, des proverbes. Cracher des injures, se répandre en injures.
Toutes les cruautés de ces mains qui m'attachent, Le mépris effronté que ces bourreaux me crachent [MALH., Larmes de saint Pierre.]
Cracher son fait à quelqu'un, lui dire sans ménagement, injurieusement, ce qu'on pense de sa conduite. Vous n'avez pu vous contenir, et vous lui avez craché son fait au nez. Terme de marine. Un bâtiment crache ses étoupes, quand la fatigue fait ouvrir les coutures, au point que les étoupes en sortent.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Ensi firent Giwui, quant il unt Deu jugié ; Vilment l'unt escrié, batu e coleié ; Enmi le vis li unt escopi e rachié [, Th. le mart. 46]
  • XIIIe s.
    Et vaut [vin de pomme] especiaument à ciaus [ceux] qui ont le pis [la poitrine] aspre et sec, et qui ne puent legierement rachier [ALEBRANT, f° 43]
    Renart jut sus tot en travers, Les denz li brisa en la bouche, En la chiere li crache et mouche, Es eulz [yeux] li boute le baston, Et poile as ongles le grenon [, Ren. 14986]
    Quant il crachoit le sanc de sa bouche [JOINV., 227]
  • XVe s.
    Vrayment, c'estes vous tout poché ; Car quoy ? qui vous auroit craché Tous deux encontre la paroy D'une maniere et d'un aroy, Si seriez-vous sans difference [, Patelin]
    C'estes vous, dy-je, tout craché [, ib.]
    Et pour plus les injurier, prirent la banniere du roy de France, et l'allerent trainant au long des boues, et marcherent et cracherent sus [, Bouciq. III, 7]
  • XVIe s.
    Avez vous jamais entendu que signifie cracher au bassin ? .... Ilz crachoient dedans les plats, affin que les houstes desistassent manger [RAB., Pant. IV, anc. prol.]
    Comme celui qui crache contre le ciel [YVER, p. 565]
    Après l'opiniastré combat de traict et de main, le navire est brisé à coups de hache, chaque pertuis crachant du sang [D'AUB., Hist. III, 14]
    Un crache-en-ruelle [un vieillard catarrheux] [COTGRAVE, ]
    C'est le père tout craché [OUDIN, Dict.]
    Il n'ose cracher de peur d'avoir soif [se dit d'un avare] [ID., ib.]
    Ils peignent le prisonnier crachant au visage de ceuix qui le tuent et leur faisant la moue [MONT., I, 244]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, crâier, cracher salement ; picard, raker ; bourguig. craiché ; wallon, rèchi, rachi ; provenç. es-cracar ; sicil. s-craccare ; pays de Coire, s-cracchiar ; du germanique : anc. scandinave, hrâki, salive, hraekia, cracher ; anglo-sax. hroekan. La forme germanique, avec l'h devant l'r, explique à la fois cracher et racher qui sont le même mot, comme Chlodovig contient à la fois Clovis et Louis, Il est probable que le latin screare renferme un radical commun à celui des langues germaniques (scr égal à hr) ; mais il ne peut rendre raison des formes romanes ; il aurait donné escreïer, et non cracher ni surtout rachier.

cracher

CRACHER. v. intr. Projeter par la bouche de la salive de la pituite ou toute autre mucosité des voies respiratoires. Ce malade crache beaucoup.

Fig. et fam., Il a craché en l'air, et cela lui est retombé sur le nez, Il a dit ou fait une chose qui a tourné à son désavantage. On dit de même simplement Cracher en l'air.

Fig. et fam., Cette plume, ce stylographe crache, se dit d'une Plume, d'un stylographe qui a le défaut de faire jaillir l'encre de côté et d'autre sur le papier autour des caractères que l'on trace.

On dit de même Ce fusil crache, Sa lumière jette au dehors des grains de poudre et des étincelles. On dit aussi Ce moule crache, Il rejette une partie du métal en fusion.

Il s'emploie aussi transitivement et signifie Rejeter par la bouche. Cracher du sang, le sang. Il voulut goûter de cette viande, mais le premier morceau qu'il prit il le cracha.

Pop., Cracher ses poumons se dit d'une Personne atteinte d'une maladie de poitrine et qui tousse fréquemment avec des crachements de sang.

Par analogie, Ce volcan crache de la lave.

Fig. et fam., Cracher des injures, Injurier, dire beaucoup d'injures.

Fig. et fam., C'est son père tout craché, se dit d'un Fils qui ressemble trait pour trait à son père.

Fig. et fam., C'est lui tout craché, À ce procédé, on le reconnaît.

cracher

Cracher, Screare, Excreare, Spuere, Despuere, Expuere.

Cracher à force, Sputare.

Cracher en toussant, Extussire.

Cracher sur aucun, Aliquem et alicui inspuere, Insputare, Conspuere.

Il crache le sang, Excreat sanguinem.

Qui crache sur les gens, Consputator, Persputator, B.

Synonymes et Contraires

cracher

verbe transitif cracher
1.  Familier. Verser de l'argent.
lésiner -populaire: mégoter.
2.  Lancer hors de la bouche.
3.  Rejeter quelque chose.
éjecter, jeter, lancer, projeter -littéraire: vomir.
4.  Familier. Prononcer avec colère.
proférer -littéraire: vomir.

cracher

verbe transitif indirect cracher
Traductions

cracher

(kʀaʃe)
verbe transitif
jeter ce que l'on a dans la bouche cracher un noyau

cracher

spucken, ausspeien, auswerfen, speienspit, belch, spit out, spit upspuwen, spugen, rochelen, kraken, spatten, knetteren, spetteren, braken, hoesten, uitbrakenחכך בגרונו, ירק (פ'), כחכח (פיעל), פלט (פ'), ריקק (פיעל), רקק (פ'), יָרַק, כִּחְכֵּחַ, רָקַק, פָּלַטspuugescopir, llançar, vomitarspyttekraĉi, sputiescupir, esputar, expectorarsputare, eruttare, scatarrare, sputacchiare, vomitarecuspir, salivar吐痰φτύνωплеватьيَبْصِقُplivatsylkeäpljuvatiつばを吐く침을 뱉다spytteplunąćspottaถ่มน้ำลายtükürmeknhổ nước bọt
verbe intransitif
rejeter de la salive hors de la bouche Il est interdit de cracher.

cracher

[kʀaʃe]
vi → to spit
vt
[+ jet de salive, chewing-gum] → to spit out
cracher du sang → to spit blood
(fig) [+ lave] → to belch, to belch out