cran

cran

n.m. [ de l'anc. fr. créner, entailler ]
1. Entaille servant à arrêter ou à accrocher qqch : Les crans d'une crémaillère.
2. Trou fait dans une sangle ; œillet : Serrer sa ceinture d'un cran.
3. Degré, rang d'importance : Reculer, monter d'un cran.
4. Ondulation des cheveux.
5. Fam. Sang-froid, courage : Avoir du cran. Il faut un certain cran pour réussir un coup pareil audace
Cran d'arrêt, de sûreté,
cran qui cale la gâchette d'une arme à feu, la lame d'un couteau.
Être à cran,
Fam. être exaspéré, à bout de nerfs.
CRANCollectif Radicalement Anti-Nucléaire

CRAN1

(kran) s. m.
Petite entaille dans un corps dur servant à y accrocher ou y arrêter quelque chose. Le cran d'une arbalète. Hausser, baisser une crémaillère d'un cran. Fig.
Chacun d'eux [des courtisans] la monte [leur lâche politique] et la baisse à son cran [RETZ, V, 390]
Monter, descendre d'un cran, passer à quelque chose de supérieur ou d'inférieur.
Il méritait bien de monter d'un cran [SÉV., 256]
Nous sommes baissées d'un cran, madame Bertrand, nous donnons dans le bas bourgeois [DANCOURT, Moul. jav. sc. 4]
Mon amour veut dompter des cœurs d'un plus haut rang, Je prends un vol plus fier et suis haussé d'un cran [REGNARD, Ménech. IV, 2]
De faux brillants, trop de magie Mettent le Tasse un cran plus bas [VOLT., Goût.]
Du reste, que j'aie abandonné les échecs, ou qu'en jouant je me sois remis en haleine, je n'ai jamais avancé d'un cran depuis cette première séance [J. J. ROUSS., Conf. V]
Terme d'imprimerie. Petite entaille ou canal qui est vers le bas de chaque caractère et qui se fait dans la fonte même.
Terme de marine. Entaille sur le bourrelet d'une bouche à feu. Mettre un vaisseau en cran, le mettre en carène ou lui donner le radoub.
Terme de métallurgie. Défaut d'un métal mal forgé ou mal étiré.
Nom de certains replis ou inégalités que les chevaux ont aux chairs du palais, et où l'usage est de les saigner lorsqu'ils ont la bouche échauffée.
Morceau d'étoffe que le tailleur ajuste au derrière d'un habit.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Il convient qu'ils [les Écossais] entrent en l'evesché de Duram, ardant et exilant le païs ; ils feront bien grand cran en Angleterre, avant que nos ennemis soient pourveus [FROISS., liv. III, p. 330, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon cren ; lombard, crena ; piémont. cran ; pays de Coire, crenna ; du latin crena, mot qui se trouve dans Pline. Il faut aussi prendre en considération le bas-allem. karn, s. m., entaille, bavarrois, krinnen, s. f., même sens. Crena dans Pline est une leçon douteuse ; mais on peut croire que les langues romanes, ayant ce mot, ajoutent quelque autorité au texte. Il n'est pas sûr que cran, dans l'exemple ci-dessus de Froissart, soit le même que le cran dont il s'agit ici ; mais il est certain que dans l'exemple suivant c'est un tout autre mot :
    Et quand les armes eussent esté accordées, et nous eussions aussi avisé et eslu les nostres, et de ce pris aux Sarrazins cran et ostages, et aussi livré, ce fust raison [FROISS., III, IV, 15]
    Il y avait en effet dans l'ancienne langue cran ou crand avec le sens de gage, de sûreté.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    1. CRAN. Ajoutez :
    Cran de mire, entaille pratiquée sur les bouches à feu pour déterminer la ligne de mire ou de visée.
    Terme d'exploitation houillère. Crevasse par où se perdent les eaux.
  • Par extension, dérangement, cassure ou mouvement de la couche ; en ce sens, on dit aussi crain, qui pourtant indique des rejettements de couches moins considérables.

CRAN2

(kran) s. m.
Nom vulgaire du cochléaria rustique (crucifères), appelé aussi cram, cron et raifort sauvage.

CRAN3

(kran) s. m.
Terme de la pêche du hareng. Un lot de 120 harengs.
Le rendement [de la pêche du hareng sur les côtes d'Écosse] en est évalué à 714 256 crans [, Journ. offic. 30 oct. 1873, p. 6622, 3e col.]

cran

CRAN. n. m. Entaille qu'on fait à un corps dur pour accrocher ou arrêter quelque chose. Faire un cran. Le cran d'une arbalète. Hausser ou baisser une crémaillère d'un cran. Hausser un rayon de bibliothèque de deux crans, de trois crans.

Cran d'arrêt, Entaille pratiquée dans la batterie d'une arme à feu pour arrêter la gâchette et empêcher que le coup ne parte. On dit aussi Couteau à cran d'arrêt, Couteau muni d'un dispositif qui empêche la lame de se replier sur le manche.

Cran de mire, Entaille pratiquée sur le canon d'un fusil pour déterminer avec le guidon la ligne de visée.

Fig. et fam., Monter, descendre d'un cran, Passer de l'emploi qu'on occupait à l'emploi qui est immédiatement au-dessus ou au-dessous. Depuis dix ans qu'il est dans cette administration, il n'a pas monté d'un cran. Au lieu de l'avancer, on l'a fait descendre d'un cran.

Fig. et fam., Baisser d'un cran, se dit des Choses qui diminuent, qui s'altèrent, s'affaiblissent. Sa fortune, son crédit, sa santé, son esprit a baissé d'un cran. On dit dans le sens contraire Hausser d'un cran.

En termes d'Imprimerie, il se dit d'une Petite cannelure faite sur un des côtés du corps de chaque lettre, pour que l'ouvrier puisse placer les caractères dans le sens convenable, lorsqu'il compose. Le côté du cran.

cran

CRAN. n. m. Il se dit familièrement de Celui qui a de la hardiesse, qui va de l'avant. Avoir du cran.

cran


CRAN, s. m. Entaillûre dans du bois, du fer, ou aûtre corps dur. "Faire un cran. Hausser ou baisser une cremaillêre d'un cran. = On dit figurément (st. fam.) baisser d'un cran, diminuer, en parlant de la fortune, réputation, santé, esprit d'un homme.

Synonymes et Contraires

cran

nom masculin cran
Familier. Attitude courageuse.
lâcheté, peur, veulerie -littéraire: couardise.
Traductions

cran

grit, guts, sand, notchmoed, branie, gaatje [in riem], inkeep, kerf, lef, pal, rust [vuurwapen], slag [in haar]Mummfegato (kʀɑ̃)
nom masculin
1. trou les crans d'une ceinture
2. découpure, entaille crans de sûreté d'une arme à feu
3. être très énervé
4. courage avoir du cran
5. mèche ondulée de cheveux Elle s'est fait faire un cran.

cran

[kʀɑ̃] nm
(entaille)notch
monter d'un cran [tension, pression] → to move up a notch
le ton est monté d'un cran → tension has moved up a notch
être un cran au-dessus → to be a cut above
un cran au-dessus de la concurrence → a cut above the competition
[courroie] → hole; [crémaillère] → notch
(= courage) → guts pl
avoir du cran → to have guts
cran d'arrêt nmsafety catch
cran de mire nmbead
cran de sûreté nmsafety catch