crapaudine

CRAPAUDINE

(kra-pô-di-n') s. f.
Espèce de pierre qu'on croyait se trouver dans la tête des crapauds et qui est la dent pétrifiée du poisson appelé loup marin.
Il est faux que la crapaudine change de couleur et qu'elle sue quand on l'approche du gobelet où il y ait du poison ; quoique Boot et quelques autres assurent que la crapaudine se trouve dans la terre, je ne voudrais pas néanmoins contester qu'il ne s'en trouve dans la tête des vieux crapauds, mais il est certain que celle que nous vendons ne provient pas de ces animaux [POMET, Hist. des drogues, dans DE LABORDE, Émaux, p. 233]
Manière d'accommoder les pigeons qui consiste d'abord à les fendre, les élargir et les aplatir, de telle sorte que, tout déformés, on a pu les comparer à des crapauds. Pigeons à la crapaudine.
Je n'aime ni le pigeon à la crapaudine ni le pain qui n'a pas de croûte [VOLT., Lett. d'Autré, 6 sept. 1765]
Plaque de plomb posée à l'entrée d'un tuyau de bassin ou de réservoir, pour empêcher les crapauds et les ordures d'y entrer. Soupape de décharge au fond d'un réservoir, d'une baignoire.
De petits bouts de bois faisant une espèce de grillage ou de crapaudine [J. J. ROUSS., Conf. I]
Fer creux dans lequel pénètre le gond d'une porte. Terme de mécanique. Bois qui reçoit le pivot d'un arbre vertical. Terme d'imprimerie. Morceau de fer sur lequel est placée la grenouille. Terme de marine. Support en fonte d'une caronade.
Terme de vétérinaire. Ulcération située sur la couronne des animaux monodactyles (chevaux, ânes, mulets) et produite par les atteintes que se donne l'animal.
Un des noms vulgaires de l'anarrhique loup, appelé aussi loup de mer et loup marin, poisson.
Un des noms vulgaires de la stachyde droite (sideritis vela des officines), plante.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Fourme sur couronnelle est quant au travers sur le coup du pié a une soubaudreure [sic] qui se hausse, et en huit jours est formée aussi derriere comme devant, et durant ce qu'elle est entiere, l'en l'appelle fourme et fait piés avalés ; mais quant elle est crevée, l'en dist crapaudine, et ne garist l'en puis, et est sur le bout de la couronnelle du pié [, Ménagier, II, 3]
  • XVe s.
    Sept anneaulx, à pierres crapaudines [DE LABORDE, Émaux, p. 232]
    Une crapaudine assize en un annel [ID., ib.]
    Grosses bombardes, gros canons, veuglaires, serpentines, crapaudines, couleuvrines et ribaudequins [JEAN CHARTIER, Hist. de Charles VII, p. 216, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    Une bague d'argent de Limoge avec une crapodine [D'AUB., Faen. III, 3]
    L'opinion du vulgaire est fausse, pensant qu'on trouve dedans leur teste une pierre nommée crapaudine, bonne contre le venin [PARÉ, XXIII, 32]

ÉTYMOLOGIE

  • Crapaud ; provenç. crapaudina.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CRAPAUDINE.
    Ajoutez. La définition générale de la crapaudine est : Petite boîte de fer ou de cuivre dans laquelle tourne un axe de cuivre ou de fer, qui ne la traverse pas entièrement.

crapaudine

CRAPAUDINE. n. f. Espèce de pierre qu'on croyait autrefois se trouver dans la tête d'un crapaud et qui est une dent ou un palais de poisson pétrifié. Enchâsser une crapaudine.

Il se dit aussi, en termes d'Arts, d'une Plaque de plomb, de tôle, etc., qui se met à l'entrée d'un tuyau de bassin, de réservoir, etc., pour empêcher que les crapauds ou les ordures n'y entrent ; de la Soupape de décharge qui est au fond d'un bassin, d'un réservoir, d'une baignoire ; d'un Morceau de fer ou de cuivre creux, dans lequel entre le gond d'une porte.

En termes de Botanique, il désigne une Plante de la famille des Labiées dont le nom véritable est ÉPIAIRE et qui passe pour vulnéraire.

En termes de Cuisine, il se dit d'une Manière spéciale d'accommoder des pigeons, des cailles, etc., en les aplatissant et en les faisant rôtir sur le gril. Manger des pigeons à la crapaudine.

crapaudine

Crapaudine, f. penac. Est une espece de pierre precieuse, Chelonitis, Il signifie aussi ceste piece de fer quarrée, d'environ demi pied de large en tout sens, espaisse d'un dour ou environ, à demi creusée au milieu, qu'on met en chacun bout du sueil des grandes portes du costé des jambages pour les soustenir, par ce que les seuls gonds et bandes ne les pourroient porter, dans le trou de laquelle le pivot est emboisté, et fait sur icelle tourner lesdites portes fermant et ouvrant.

crapaudine


CRAPAUDINE, s. f. [Krapodine.] C'est, 1°. une espèce de pierre qu'on croyait aûtrefois se trouver dans la tête d'un crapaud, et qui est une dent ou un palais de poisson pétrifié. = 2°. Morceau de fer ou de bronze creux, dans lequel entre le gond coudé d'une porte. = 3°. Plaque de plomb, qu'on met à l'entrée d'un tuyau de bassin, ou de réservoir.
   À~ LA CRAPAUDINE, terme de cuisine, qui se dit des pigeons ou des câilles, ouverts, aplatis, et rôtis sur le gril. Mettre, ou manger des pigeons, des câilles à la crapaudine.