crapule


Recherches associées à crapule: cordialement, malgré, néanmoins, rubrique

crapule

n.f. [ du lat. crapula, ivresse ]
1. Individu sans moralité, capable de n'importe quelle bassesse ; canaille : Ce sont des crapules.
2. Litt. Ensemble de gens vils, malhonnêtes ; racaille : Il fréquente la crapule pègre

crapule

(kʀapyl)
nom féminin
personne malhonnête Cet homme est une vraie crapule.

CRAPULE

(kra-pu-l') s. f.
Grossière débauche, surtout dans le boire.
Le grand s'enivre de meilleur vin que l'homme du peuple : seule différence que la crapule laisse entre les conditions les plus disproportionnées, entre le grand seigneur et l'estafier [LA BRUY., IX.]
Tout ce qu'il cherche n'est que crapule et brutalité [PATRU, Plaidoyer 11, dans RICHELET]
St-Pouange se conduisit dans la Guyenne avec tant de crapule, qu'il ne put y être soutenu davantage [SAINT-SIMON, 104, 114]
Claude entouré des affranchis qui abusent de son penchant à la crapule [DIDER., Ess. s. Claude.]
Ne pouvant souffrir ni la gêne de la bonne compagnie, ni la crapule du cabaret [J. J. ROUSS., Conf. I]
Quand j'aurais passé mes premiers ans dans la crapule [ID., Hél. I, 51]
La crapule endurcit le cœur, rend ceux qui s'y livrent impudents, grossiers, brutaux, cruels [ID., Dialogue 1]
Cet homme n'avait jamais voulu se marier ; il ne reconnut aucun de ses parents, vécut dans la crapule et mourut d'indigestion [VOLT., l'H. aux 40 écus, entret. avec le chirurg.]
Par extension, gens crapuleux. N'allez pas avec ces gens-là : c'est de la crapule.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Il met tousjours contre luxure Contenance, et contre crepule Abstinence.... [GACE DE LA BIGNE, dans le Dict. de DOCHEZ.]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. espagn. et ital. crapula ; du latin crapula, en grec le mot vient des termes suivants : tête et agiter.

crapule

CRAPULE. n. f. Débauche habituelle et grossière. Il se plaît, il est plongé dans la crapule. Vivre dans la crapule. Tomber dans la crapule.

Il se dit par extension et familièrement de Personnes qui ont des sentiments bas et sont capables des pires actions. Quelle crapule que cet homme! Ne faites pas affaire avec lui : c'est une crapule.

crapule


CRAPULE, s. f. CRAPULER, v. n. CRAPULEUX, EûSE, adj. [3e e muet au 1er, é fer. au 2d, longue aux 2 dern. le, , leû, leû-ze.] Ces mots ne sont pas du beau style, et le verbe est moins usité que le subst. et l'adj. — L'Acad. les met sans remarque. — Crapule, est une vilaine et continuelle débauche de vin et d'aûtres liqueurs, qui enivrent. Crapuler, être dans la crapule. Crapuleux, qui aime la crapule. "Il est dans la crapule, il aime à crapuler, il ne fait que crapuler. "Être crapuleux, est une honte dans un homme; mais c'est l'excès de l'infamie, dans une femme, de devenir crapuleûse. — L'adjectif est à la mode, et on l'emploie souvent à tort et à travers. Gresset fait dire à Valère:
   Ma foi! se marier, à moins qu'on ne soit vieux;
   Fi! cela me paroît ignoble, crapuleux.
       Méchant.
C'est un petit-maître qui parle, et que l'Auteur veut rendre ridicule.

Synonymes et Contraires

crapule

nom féminin crapule
Individu sans moralité.
aigrefin, bandit, brigand, canaille, chenapan, filou, forban, gangster, pourri, racaille, vaurien, voyou -familier: fripouille, ripou -littéraire: vermine -populaire: arsouille, raclure, salaud, saligaud, salopard.
Traductions

crapule

נבלה (נ)

crapule

scoundrel

crapule

[kʀapyl] nfvillain