creuset

creuset

n.m. [ anc. fr. croiset, lampe, du lat. crucibulum ]
1. Récipient en matériau réfractaire ou en métal, utilisé pour fondre certaines substances : Faire fondre du plomb dans un creuset.
2. Litt. Endroit où se mêlent diverses choses, diverses influences : Cette ville est le creuset de plusieurs religions.

creuset

(kʀøzɛ)
nom masculin
1. chimie récipient pour faire fondre un produit faire fondre de l'or dans un creuset
2. figuré lieu où se mélangent des choses un creuset d'influences

CREUSET

(kreû-zè ; le t ne se lie pas dans le parler ordinaire ; au pluriel, l's se lie : des kreû-zè-z en platine ; creusets rime avec traits, succès, paix) s. m.
Vaisseau de terre ou de métal, de forme et de grandeur variables, mais ordinairement rétréci vers son fond, destiné à être mis au milieu du feu, pour obtenir la fusion des corps très réfractaires.
Un autre avantage bien rare de la porcelaine des Indes, c'est que sa pâte est admirable pour faire des creusets et mille autres ustensiles de ce genre [RAYNAL, Hist. phil. V, 27]
Leurs successeurs [de Newton et Leibnitz] s'imaginèrent tenir Dieu dans leurs creusets et dans leurs télescopes [CHATEAUB., Génie, I, IV, 3]
Ton art [l'alchimie] est sûr ; le Pactole et Jouvence Dans le creuset vont marier leurs flots [BÉRANG., Alchim.]
Creusets brasqués, creusets dont l'intérieur est garni d'une pâte faite avec du charbon de bois pulvérisé, légèrement humecté et fortement battu. Terme de métallurgie. Partie inférieure et distincte d'un fourneau, dans laquelle se tient le métal fondu.
Fig.
Sa main est un creuset qui fond l'argent [SÉV., 439]
Chez Mme de Maintenon, sans nom de maîtresse ni d'épouse, était déjà le creuset de la cour et de l'État [c'est-à-dire le lieu où se fondaient, se décidaient toutes les affaires de la cour et de l'État] [SAINT-SIMON, 413, 188]
Tout son mérite [de Corneille], à l'heure qu'il est, ayant été mis par le temps comme dans un creuset, se réduit à huit ou neuf pièces de théâtre qu'on admire [BOILEAU, Longin, réflex. 7e.]
Raffinez sur tous les plaisirs, subtilisez-les, mettez-les dans le creuset [MASS., Pet. car. Malh.]
Hélas ! j'aimais en vous un or faux et perfide, Par le creuset du temps en vapeur converti [J. B. ROUSS., Odes, III, 9]
Feu sacré dont brûla ton âme généreuse Qui s'épurait encore au creuset du malheur [VOLT., Odes, XI]
Nom de quelques champignons ayant la forme d'un creuset. Sorte d'agaric des caves très humides, nommé aussi basset.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Croiseus por argent fondre [TAILLIAR, Recueil, p. 19]
  • XVe s.
    Encore firent faire ceux de Gand un engin, et asseoir devant la ville qui jetoit croisseux de cuivre tout bouillans [FROISS., II, II, 161]
  • XVIe s.
    Fourneaux avec creusets, pour faire reduction des metaux calcinés [PARÉ, t. III, p. 638]

ÉTYMOLOGIE

  • Wallon, crizou ; namurois, crîjou ; espagn. crisol, creuset ; crisuelo, lampe ; ital. crogiuolo, crociuolo, creuset ; crogiolo, cuisson ; crogiare, rôtir ; angl. cruset ; bas-lat. crosollus, cresollus, cruselinum, crusellus ; anc. franç. creuseul, croissol, crusset, crasset, espèce de lampe. Mot d'origine difficile. Diez, sans s'occuper des autres formes, tire l'espagnol crisuelo et, par suite, crisol du basque criselua, cruselua, lampe. La forme primitive en français est croiseul (creuset n'en est qu'une altération) ; à croiseul répondent l'espagnol crisuelo, crisol, et l'italien crogiuolo ; cet accord paraît écarter l'étymologie prise au basque, qui dès lors a plutôt emprunté que donné ce mot. L'étymologie est certainement le bas-latin crucibulum qui n'a pu être refait sur les mots romans et qui au contraire leur a donné naissance. Crucibulum paraît être dérivé de crux, croix, et avec la finale instrumentale bulum, parce que ces sortes de lampes portaient deux mèches en croix, ce qui faisait quatre becs. De lampe, le sens a passé à creuset.

creuset

CREUSET. n. m. Récipient de terre réfractaire ou de métal, qui sert à faire fondre certaines substances, et principalement les métaux. Creuset de terre, d'argent, de platine. Éprouver, épurer l'or et l'argent dans le creuset. Passer par le creuset. Fig., Son âme s'est épurée au creuset de la souffrance.

creuset

Creuset, voyez Creux.

creuset

Creuset d'orfevre.

creuset


CREUSET, s. m. [Kreu-zè; 1re br. 2e è moy.] Vaisseau de terre où l' on fait fondre les métaux. Éprouver, épurer l'or et l'argent dans le creuset. Passer par le creuset. — On s'en sert métaphoriquement: "Rafinez tous les plaisirs, subtilisez-les, mettez-les dans le creuset. De toutes ces transformations, il n' en sortira et n'en résultera jamais que l'ennui. Massil. "Sa vertu a été mise au creuset, elle a passé par toute sorte d'épreuves. "De cet esprit sans corps, qui s'évapôre dans le creuset du bon sens. Des Sabl.

Traductions

creuset

crucible

creuset

כור היתוך (ז), מצרף (ז)

creuset

smeltkroes, onderstel, smeltzone [hoogoven]

creuset

crisol

creuset

Tiegel

creuset

Тигел

creuset

坩堝

creuset

Kelímek

creuset

Digel

creuset

Upokas

creuset

도가니

creuset

[kʀøzɛ] nm
(industriel)crucible
(fig)melting pot