crevasse

crevasse

n.f.
1. Fente à la surface d'un mur, d'un édifice, etc. : Reboucher une crevasse
2. Fente étroite et profonde à la surface d'un glacier.
3. Fente peu profonde dans la peau : Une pommade pour soigner les crevasses

CREVASSE

(kre-va-s') s. f.
Fente étroite à la surface des corps. La sécheresse fait des crevasses à la terre. Avoir des crevasses aux mains.
Dans l'endroit où la tige du chardon s'implante dans la tête, est une sorte de fente ou de crevasse qui annonce que cette tête est habitée par une chenille ; on ne voit pas cette crevasse dans les chardons qui ne sont pas habités [BONNET, Observ. 19, Insectes.]
Ici d'affreux débris, des crevasses affreuses, Des ravages du temps empreintes désastreuses [DELILLE, Homme des champs, III]
Ils s'emportèrent au loin dans la plaine haute et voulurent s'emparer des canons ennemis, mais une des crevasses profondes dont le sol russe est sillonné les arrêta sous un feu meurtrier [SÉGUR, Hist. de Nap. IX, 2]
Terme de marine. Ouverture dans la carène d'un vaisseau. Terme de gravure. Tailles confondues. Terme de vétérinaire. Fentes qui surviennent au pli du paturon et au boulet, chez les chevaux et les bêtes asines.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Li abimes l'abisme apelet, en la voiz de tes crevaces [, Liber psalm. p. 56]
  • XIIIe s.
    L'autre tremble toute effraée, Tant se sent foible et esbaée, Et pourfendue de crevaces En plus de cinq cens mile places [, la Rose, 6137]
    Et par tous ces ostex [ils] se boutent, Ne clés ne barres ne redoutent, Ains s'en entrent par les fendaces, Par chatieres et par crevaces [, ib. 18636]
  • XVe s.
    Elle s'avança de venir ouyr et regarder par les crevances des fenestres et secrets treillis d'icelles [LOUIS XI, Nouv. C]
  • XVIe s.
    Les scissures ou crevasses, lesquelles surviennent le plus souvent après la curation [PARÉ, XVI, 36]
    Dans une crevasse de montagne [D'AUB., Hist. II, 338]
    Celui qui a des crevasses aux doigts [MONT., II, 319]

ÉTYMOLOGIE

  • Crever ; provenç. crebassa ; bas-lat. crepatia, du latin classique crepare, éclater.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CREVASSE. Ajoutez :
  • Terme d'artillerie. Dégradation des bouches à feu en bronze, résultant de l'arrachement d'une partie du métal, en arrière de l'emplacement du projectile.

crevasse

CREVASSE. n. f. Fente qui se fait à une chose qui s'entrouvre ou qui se crève. Il y avait une crevasse à la muraille. Les crevasses des glaciers. Tomber dans une crevasse.

Il se dit spécialement des Fentes qu'un froid rigoureux produit à l'épiderme des mains.

crevasse

Une Crevasse, ou creveure ou fente, Rima.

crevasse


CREVASSE, s. f. CREVASSER, v. act. et neut. [1re e muet, dern. e muet au 1er, é fer. au 2d. — Pluche, ou son Imprimeur, écrit, Crévasse, crévasser, avec un accent aigu sur l'é: mauvaise ortographe, contraire à la prononciation.] Crevasse est une fente qui se fait à une chôse qui s'entr'oûvre, ou se crève. Crevasser, c'est faire des crevasses. "Le froid lui a crevassé les mains, ou lui a fait des crevasses aux mains. "La grande sécheresse fait crevasser la terre: "Cette murâille comence à se crevasser.

Synonymes et Contraires

crevasse

nom féminin crevasse
Fente dans une surface.
Traductions

crevasse

crevasse, cleft, crack, creviceביקוע (ז), בקיע (ז), התבקעות (נ), חגו (ז), נקיק (ז), נקרה (נ), סדק (ז), עקבוב (ז), הִתְבַּקְּעוּת, חָגָו, נְקִיקbarst, kloof, spleet, scheurcrepaccio裂縫 (kʀəvas)
nom féminin
1. trou allongé des crevasses dans un mur
2. trou profond dans la glace tomber dans une crevasse

crevasse

[kʀəvas] nf
(dans le sol)crack, fissure
[glacier] → crevasse
[peau] → crack