crincrin

crincrin

n.m. [ onomat. ]
Fam. Mauvais violon.

CRINCRIN

(krin-krin) s. m.
Terme très familier. Mauvais violon.
Monsieur, ce sont des masques Qui portent des crincrins et des tambours de basques [MOL., Fâch. III, 5]
Mauvais violoniste.

ÉTYMOLOGIE

  • Onomatopée.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • CRINCRIN. Ajoutez : - REM. Crincrin n'est dans aucune des anciennes éditions du Dictionnaire de l'Académie ; il n'y apparaît que dans celle de 1835. Le Journal de Genève du 22 mars 1876, 3e page, 5e col., reproche à Génin et à moi d'avoir donné le sens de mauvais violon aux crincrins de Molière dans les Fâcheux ; il y voit l'instrument d'écoliers dit grenouille (voy. ce mot au Supplément), formé d'une coquille de noix, d'un morceau de parchemin et d'un crin de cheval, le tout tournant au bout d'un petit bâton et imitant le croassement de la grenouille. Que crincrin signifie présentement et d'après le Dictionnaire de l'Académie mauvais violon, cela est incontestable ; qu'il l'ait signifié pour Molière, cela reste objet de contestation. La question n'est pas tranchée, puisque les anciennes éditions du Dictionnaire de l'Académie n'ont pas admis ce mot ; il faudrait maintenant la trouvaille de quelque texte du XVIIe siècle qui nous le précisât. En tout cas, contre l'interprétation du Journal de Genève, il faut observer qu'on ne peut guère danser (et il s'agit d'une danse dans Molière) avec ces grenouilles qui n'ont aucune cadence.

crincrin

CRINCRIN. n. m. Mauvais violon. Danser aux sons d'un crincrin. Il est familier.