crise


Recherches associées à crise: crise cardiaque

crise

n.f. [ gr. krisis, décision ]
1. Manifestation soudaine ou aggravation brutale d'une maladie : Une crise cardiaque attaque accès, poussée
2. Fam. Accès soudain d'ardeur ou d'enthousiasme : Il travaille par crises à-coup
3. Période décisive, cruciale, dans l'existence de qqn, dans la vie d'un groupe : Être en proie à une crise de conscience.
4. Phase difficile traversée par un groupe social : Crise de l'Université. Leur couple a traversé une crise conflit, malaise, trouble
5. Manque de qqch sur une vaste échelle : Crise de la main-d'œuvre, du logement insuffisance, pénurie ; pléthore
Crise de nerfs,
état d'agitation bref et soudain avec cris et gesticulation, sans perte de connaissance.

CRISE

(kri-z') s. f.
Terme de médecine. Changement qui survient dans le cours d'une maladie et s'annonce par quelques phénomènes particuliers, comme une excrétion abondante, une hémorrhagie considérable, des sueurs, un dépôt dans les urines, etc. Crise heureuse. Crise funeste. Une opinion astrologique et fausse a attribué une influence à la lune sur les crises.
Après cela nous [la terre] pouvons bien prétendre à envoyer des influences à la lune et à donner des crises à ses malades [FONTEN., Mondes, 2e soir.]
Dans le langage commun, crise nerveuse, attaque de nerfs. Crise magnétique, nom de l'état où tombent les personnes magnétisées.
Fig. Moment périlleux et décisif. Une crise se prépare. Les affaires sont dans un état de crise. Une crise politique très dangereuse.
Mais les voici tous deux : l'affaire est dans sa crise [REGNARD, le Bal, 5]
Nous approchons de l'état de crise et du siècle des révolutions [J. J. ROUSS., Ém. III]
Dans les instants de crise la jeunesse est communément mieux avisée que la vieillesse [DIDER., Ess. s. Claude, liv. II]
Je ne sais quelle humeur nos volontés maîtrise Et de nos passions est la certaine crise [THÉOPHILE, Sat. I]
La vraisemblance [dans les tragédies de Racine] y est merveilleusement observée, avec une profonde connaissance du cœur humain dans les différentes crises des passions [RAC., Lettres, 6e recueil, de Guilleragues à Racine]
Tout État libre où les grandes crises n'ont pas été prévues est à chaque orage en danger de périr ; il n'y a que les Polonais qui de ces crises mêmes aient su tirer un nouveau moyen de maintenir leur constitution [J. J. ROUSS., Gouv. le Pologne, ch. 9]
Trouble dans la production. Crise industrielle, commerciale, dérangement, perturbation des opérations industrielles, des transactions commerciales, qui en suspend le cours. Crise financière, embarras considérable dans les finances publiques ou dans les affaires. Crise monétaire, embarras qui provient de la rareté de la monnaie. Les crises amènent tantôt le renchérissement des produits, tantôt l'avilissement des prix. La crise des vins. La crise des subsistances. Crise ministérielle, moment où un ministère est dissous sans être encore remplacé. Crise de la nature, nom donné aux grandes convulsions qui surviennent dans le globe terrestre.
Comme si la nature souffrait une espèce de crise et que la puissance céleste ne produisît qu'avec effort [MONTESQ., Lett. pers. 39]

ÉTYMOLOGIE

  • Terme venant du verbe grec, séparer, juger.

crise

CRISE. n. f. T. de Médecine. Moment, dans les maladies, où se produit un changement subit et marqué en bien ou en mal. Crise favorable salutaire. Jour de crise. Attendre la crise. Cette crise l'a sauvé. Par extension, Crise hépatique. Crise de nerfs. Crise de larmes Crise d'asthme. Crise rhumatismale ou de rhumatisme. Crise de croissance. Crise de dentition.

Il désigne figurément le Moment périlleux ou décisif d'une affaire. Dans la crise actuelle.

Par extension, il se dit d'un Trouble, d'un embarras momentané. Crise commerciale, industrielle, financière, monétaire. La crise de l'industrie textile, de la métallurgie. Fig., Crise de doute. Crise de désespoir.

Crise ministérielle, Moment où un ministère a donné sa démission et n'est pas encore remplacé.

crise


CRISE, s. f. [Krîse; 1re lon. 2e e muet.] éfort que fait la natûre dans les maladies, par la sueur, les évacuations, etc. Bone ou mauvaise crise; jour de crise; atendre la crise. — Quelques-uns disent, faire crise, ou une crise. Cette façon de parler est douteûse. — Il se dit élégamment au figuré: "Les afaires sont dans leur crise: "Le sort de l'Angleterre est à présent dans sa crise. "Le mal étoit porté à son comble; et son excès anonçoit la crise, qui devoit en préparer le remède. Moreau.

Synonymes et Contraires

crise

nom féminin crise
1.  Trouble violent.
2.  Rupture d'une situation économique.
3.  Manifestation d'un sentiment.
4.  Moment difficile d'une évolution.
Traductions

crise

Krise, Krisiscrisis, depression, emergency, attack, fit, seizurecrisis, aanval, inzinkingהתקף (ז), חירום (ז), משבר (ז), חֵרוּם, מַשְׁבֵּר, הֶתְקֵףkrisisازمة, أَزْمَةcrisikrizocrisiscrisi, attaccocrisekriskriz, buhran, bunalımкризисkrizekriseκρίσηkriisikriza重大局面위기krisekryzysช่วงวิกฤตcuộc khủng hoảng危机криза危機 (kʀiz)
nom féminin
1. médecine apparition soudaine d'une maladie avoir une crise d'appendicite mourir d'une crise cardiaque
2. période difficile une crise économique Leur couple est en crise.
3. réaction forte avoir une crise de larmes faire une crise de jalousie
fait d'être très agité, de pleurer et de crier faire une crise de nerfs

crise

[kʀiz] nf
(politique, économique)crisis
la crise du pouvoir → the leadership crisis
la crise de l'industrie du textile → the crisis in the textile industry
(= accès) → fit
crise de larmes → crying fit
crise de colère → fit of anger
avoir une crise de fou rire → to have a fit of the giggles
(MÉDECINE)attack, fit
crise cardiaque nfheart attack
crise d'asthme nfasthma attack
crise de foi nfreligious crisis
crise de foie nfsevere indigestion
crise de nerfs nffit of hysterics
piquer une crise de nerfs → to go hysterical
crise systémique nf (ÉCONOMIE)systemic crisis