croquignole

(Mot repris de croquignoles)
Recherches associées à croquignoles: croquignolet

CROQUIGNOLE

(kro-ki-gno-l') s. f.
Sorte de pâtisserie sèche et très dure. Manger des croquignoles.
Chiquenaude donnée sur la tête ou sur le nez.
S'appliqua mainte croquignole, Pocha ses yeux, mordit ses doigts [SCARR., Virg. trav. IV]
Au défaut de six pistoles, Choisissez donc sans façon D'avoir trente croquignoles Ou douze coups de bâton [MOL., Mal. imag. I, 1er intermède]
L'un me baille un soufflet, et l'autre un coup de pied, L'autre une croquignole ; enfin chacun s'empresse, Tout du mieux qu'il le peut, à me faire caresse [REGNARD, Démocr. V, 2]
Je prends la liberté de donner quelques croquignoles à leur maître [des janissaires] [VOLT., Lett. à Cath. 76]
Ils prétendent que je me mets à genoux pour leur donner des croquignoles [ID., Roi de Prusse, 187]

ÉTYMOLOGIE

  • Sans doute du verbe croquer à cause du bruit qui se produit ; mais la dérivation ne s'explique guère ; elle est plus claire dans le wallon crokète.

croquignole

CROQUIGNOLE. n. f. T. de Pâtisserie. Espèce de petit gâteau sec très dur.

croquignole


CROQUIGNOLE, s. f. *CROQUIGNOLER, v. a. [Krokig-nole, nolé: mouillez le g] L' Acad. ne met que le substantif: espèce de chiquenaude. — Coup qu'on done sur la tête ou sur le nez avec le 2d ou le 3e doigt et le pouce. Rich. Port. — Chiquenaude sur le visage, ou nazarde. Trév. Doner des croquignoles. Le Rich. Port. le met aussi en citant Trév. — C'est un mot forgé, bon pour le bâs comique.
   Rem. On a dit autrefois craquignole, ou croquignole. Le 2d seul est resté dans la Langue.