crouler

(Mot repris de croulent)

crouler

v.i. [ lat. pop. crotalare, secouer, de crotalum, castagnette ]
1. Tomber en s'affaissant : Cette maison est en train de crouler s'ébouler, s'écrouler, s'effondrer ployer
2. Aller à sa ruine ; perdre de sa puissance : Des mauvais investissements ont fait crouler l'entreprise tomber ; se redresser, résister, tenir
3. Crier, en parlant de la bécasse.
Crouler sous qqch,
être accablé par qqch ; être submergé par qqch : Elle croule sous le travail. La salle croulait sous les applaudissements.

crouler

(kʀule)
verbe intransitif
1. s'effondrer, tomber sous un poids La maison a croulé.
2. figuré être submergé Je croule sous le travail.

crouler


Participe passé: croulé
Gérondif: croulant

Indicatif présent
je croule
tu croules
il/elle croule
nous croulons
vous croulez
ils/elles croulent
Passé simple
je croulai
tu croulas
il/elle croula
nous croulâmes
vous croulâtes
ils/elles croulèrent
Imparfait
je croulais
tu croulais
il/elle croulait
nous croulions
vous crouliez
ils/elles croulaient
Futur
je croulerai
tu crouleras
il/elle croulera
nous croulerons
vous croulerez
ils/elles crouleront
Conditionnel présent
je croulerais
tu croulerais
il/elle croulerait
nous croulerions
vous crouleriez
ils/elles crouleraient
Subjonctif imparfait
je croulasse
tu croulasses
il/elle croulât
nous croulassions
vous croulassiez
ils/elles croulassent
Subjonctif présent
je croule
tu croules
il/elle croule
nous croulions
vous crouliez
ils/elles croulent
Impératif
croule (tu)
croulons (nous)
croulez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais croulé
tu avais croulé
il/elle avait croulé
nous avions croulé
vous aviez croulé
ils/elles avaient croulé
Futur antérieur
j'aurai croulé
tu auras croulé
il/elle aura croulé
nous aurons croulé
vous aurez croulé
ils/elles auront croulé
Passé composé
j'ai croulé
tu as croulé
il/elle a croulé
nous avons croulé
vous avez croulé
ils/elles ont croulé
Conditionnel passé
j'aurais croulé
tu aurais croulé
il/elle aurait croulé
nous aurions croulé
vous auriez croulé
ils/elles auraient croulé
Passé antérieur
j'eus croulé
tu eus croulé
il/elle eut croulé
nous eûmes croulé
vous eûtes croulé
ils/elles eurent croulé
Subjonctif passé
j'aie croulé
tu aies croulé
il/elle ait croulé
nous ayons croulé
vous ayez croulé
ils/elles aient croulé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse croulé
tu eusses croulé
il/elle eût croulé
nous eussions croulé
vous eussiez croulé
ils/elles eussent croulé

CROULER

(krou-lé) v. n.
S'affaisser avec fracas, en parlant de masses solides qui tombent.
N'est-ce que quand la maison croule Qu'on permet de crier au feu ? [BÉRANG., G. nat.]
Ses greniers crouleront sous leur charge pesante [SEGRAIS, Géorg. I]
Ces gigantesques monts crouleront à leur tour [LAMART., Harm. II, 3]
L'illusion n'est plus, et son temple a croulé [BERNIS, Relig. vengée, III]
Tes greniers crouleront sous tes grains entassés [DELILLE, Géorg. I.]
À demi renversé croule un antique mont Avec les vieux sapins qui couronnent son front [ID., Parad. perdu, VI]
Et sur son frêle appui le colosse a croulé [ID., Trois règnes, I]
Fig.
Je vois crouler sur moi le fatal édifice Que mes mains élevaient avec tant d'artifice [VOLT., Marianne, II, 1]
Tous leurs systèmes [à ceux-ci ou à ceux-là] croulent par quelque endroit [ID., Newt. II, 7]
Ce point une fois manqué, Il est aisé de voir que tout le système de M. l'abbé Dubos croule de fond en comble [MONTESQ., Esp. XXX, 24]
L'ouvrage de la sagesse n'est pas éternel, mais celui de la folie s'ébranle sans cesse et ne tarde pas à crouler [RAYNAL, Hist. phil. IV, 33]
V. a. Agiter, secouer. En ce sens il a vieilli, mais il reste très usité comme terme provincial.
Je les compare à ces ambitieux Qui, monts sur monts, déclarèrent la guerre Aux immortels ; Jupin, croulant la terre, Les abîma sous des rochers affreux [LA FONT., Ballade au roi, 1684, Poésies mêlées, LVII]
Terme de marine. Lancer à la mer. Crouler un vaisseau. Terme de vénerie. Crouler la queue, remuer la queue, en parlant d'une bête qui s'effraye.

REMARQUE

  • Crouler se conjugue avec l'auxiliaire avoir quand il exprime l'acte : la maison a croulé cette nuit ; avec l'auxiliaire être, quand il exprime l'état : la maison est croulée depuis hier.

HISTORIQUE

  • XIe s.
    De son algeir [dard] [il] a la haste crollée [agitée] [, Ch. de Rol. XXXIII]
  • XIIe s.
    Par tel vertu [il] l'a [la lance] crolée et brandie [, Ronc. p. 33]
    Et de cors et de membres [elle] par fu si avenanz, Qu'onques Dex ne fist homme, tant soit vielz ne crolanz, Se l'osast esgarder, ne li muast talanz [, Sax. V]
    E nostre sires ferrad [frappera] Israel, e croler le frad si cume fait li rosels par cele riviere [, Rois, 293]
    Les fundemenz des munz sunt esmeüz e crodlez ; kar nostre sires est curuciez [, ib. 205]
  • XIIIe s.
    Et assemblerent si grant ost qu'avis estoit que toute la terre deust croller dessous aus [eux] [, Chr. de Rains, 144]
    Et fist garnir Saintes et les autres quatre castiaus moult bien, et s'en revint en France, et n'estoit roiaumes qui contre lui s'osast croller [, ib. 195]
    Et quant il entendit teus paroles, si crolla la tieste, et dist que par l'ame son pere biel li estoit [, ib. p. 74]
    Tapiz s'est desoz une espine, Que ne volt mie estre veüz, Ne s'est crolez, ne s'est meüz, Coiz se tient et puis si escoute [, Ren. 5015]
  • XVe s.
    De paour le corps me croule tous [, la Pass. de N. S. J. C]
  • XVIe s.
    Adonc veissiez armes bruyre et crouller, Chevaulx hennir, harnoys estinceller [J. MAROT, V, 149]
    À ce seul mot, un gros marteau carré Frappe tel coup contre un portal barré Qu'il fait crousler les tours du lieu infame [MAROT, I, 253]
    [Les vents] Croulent son tronc d'une horrible menace, Et de fueillars pavent toute la place [DU BELL., IV, 19, recto.]
    Ung aultre jour, s'exerceoyt à la hasche, laquelle tant bien croulloyt, que.... [RAB., Garg. I, 23]
    Abattans les noiz, croullans tous les fruictz des arbres [ID., ib. I, 26]
    C'est un bastiment qui croulera tout, si vous y touchez [MONT., I, 316]
    La secousse de nos entrailles en est si violente qu'il est malaysé qu'elle ne croulle tout le corps [ID., I, 356]
    J'ay le pied si instable et si mal assis, je le treuve si aysé à crouler et si prest au branle.... [ID., II, 323]
    Ils manient cette matiere, comme gents qui ont peur de s'eschaulder : croulez la tant soit peu ; elle leur eschappe [ID., IV, 56]
    Tout croule autour de nous [change et se ruine] [ID., IV, 86]
    Ils sentent le poids du joug, et ne peuvent tenir de le crouler [ID., IV, 364]
    Courant çà et là, et croulant sa lance toute teinte du sang qui couloit au long [AMYOT, Galba, 32]
    La terre du fossé par sa propre pesanteur croule d'elle-mesme de jour à autre [O. DE SERRES, 409]
    Pour garder les dents qu'elles s'esbranlent, les affermir croulans, les nettoier estans ordes et sales [ID., 904]

ÉTYMOLOGIE

  • Normand, croller, remuer ; Berry, groûler, grouller, remuer ; wallon, hrouler, tamiser ; bourguig. craulai ; provenç. crollar, crotlar ; ital. crollare. Les formes crodler, crotlar, nécessairement plus anciennes que les autres, conduisent à un verbe bas-latin co-rotulare (rotulare a donné en effet le provençal rotlar), de co, avec, et rotulare, rouler (voy. ROULER).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CROULER. Ajoutez :
    Se crouler, s'écrouler (inusité).
    Les choses qui ne sont pas achevées ne sont jamais fermes : tantôt elles s'entr'ouvrent, tantôt elles penchent, tantôt elles se croulent [MALH., Lexique, éd. L. Lalanne.]
  • C'est de la même manière que Corneille a dit : Quand nous verrions partout les roches ébranlées, Et jusqu'au fond des mers les montagnes croulées, Nous n'aurions point lieu de trembler, Lexique, éd. Marty-Laveaux.

crouler

CROULER. v. intr. Tomber en s'affaissant. Ce bâtiment croule, va crouler. La terre croula. Terre marécageuse qui croule sous les pieds. Fig., Cet empire croule. Cette objection fait crouler tout votre système.

crouler

Crouler, voyez Crosler.

Une Croulliere. Prez croulliers, Prata tremula, Terre croulliere quand en marchant dessus, la terre crousle et bransle, où l'on enfondre bien avant. Aucuns escrivent Crosler et Crosliere.

Synonymes et Contraires

crouler

verbe crouler
1.  Tomber en s'affaissant.
2.  Être réduit à rien.
Traductions

crouler

[kʀule] vi
(= ployer) crouler sous [+ poids] → to collapse under; [+ travail] → to be snowed under with
crouler sous les dettes → to be crippled with debts
crouler sous les applaudissements
La salle croulait sous les applaudissements → The applause nearly brought the house down., The building shook with the thunderous applause.
(sans complément) (vieilli) (= s'écrouler) → to collapse