croup

croup

[ krup] n.m. [ mot angl. ]
Vieilli Laryngite de la diphtérie, qui peut provoquer la mort par asphyxie.

CROUP

(kroup') s. m.
Terme de médecine. Sorte d'angine, commune chez les enfants, et se caractérisant par le développement de fausses membranes dans les voies respiratoires et par une toux singulière qu'on a comparée au cri d'un jeune coq.
Le croup, monstre hideux, épervier des ténèbres, Sur la blanche maison brusquement s'abattit, Horrible, et, se ruant sur le pauvre petit, Le saisit à la gorge ; ô noire maladie ! De l'air par qui l'on vit sinistre perfidie ! Qui n'a vu se débattre hélas ! ces doux enfants Qu'étreint le croup féroce en ses doigts étouffants ? Ils luttent ; l'ombre emplit lentement leurs yeux d'ange, Et de leur bouche froide il sort un râle étrange, Et si mystérieux qu'il semble qu'on entend, Dans leur poitrine où meurt le souffle haletant, L'affreux coq du tombeau chanter son aube obscure [V. HUGO, Contempl. III, 23]
Faux croup, maladie qui présente les principaux symptômes du croup, la difficulté de respirer et la voix croupale, mais où il n'y a point de fausses membranes ; ce qui la rend infiniment moins dangereuse.

ÉTYMOLOGIE

  • Mot usité à Édimbourg pour désigner cette maladie, ainsi que le dit Francis Home, dans son Traité du croup, 1765, et qui de là est passé dans la langue médicale ; génev. group.

croup

CROUP. (On prononce le P.) n. m. T. de Médecine. Sorte d'angine à fausse membrane, presque toujours de nature diphtérique. Cet enfant est atteint du croup. Il est mort du croup.
Traductions

croup

crup