cueillette

cueillette

n.f. [ lat. collecta, de colligere, recueillir ]
1. Action de cueillir des fruits, des fleurs, des légumes, etc. ; les produits ainsi récoltés : Nous avons fait la cueillette des cerises. Une cueillette abondante récolte
2. Période où se fait cette récolte.

cueillette

(kœjɛt)
nom féminin
action de détacher une fleur, un fruit de sa tige la cueillette des abricots

CUEILLETTE

(keu-lle-t', ll mouillées, et non keuyè-t') s. f.
Récolte de certains fruits. La cueillette des olives, des pommes.
Oui, d'abord vivant de nos miettes, Il [l'homme] prit de nous [singes] l'art des cueillettes [BÉRANG., Orangs-out.]
Collecte, produit d'une quête. Faire une cueillette pour les pauvres. En ce sens il est vieux.
Terme de marine. Charger un navire en cueillette, à la cueillette, le charger de marchandises appartenant à divers.
Si le vaisseau est chargé à cueillette ou au quintal ou tonneau, le marchand qui voudra retirer ses marchandises avant le départ du vaisseau, pourra les faire décharger à ses frais, en payant la moitié du fret [, Ordonn. août 1681]
Récolte des chiffons à faire le papier.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si que il apert que les coilloites aient perdu le droit du cours de lor nature [BEAUMANOIR, XLIV, 34]
  • XIVe s.
    La queuillette de 10 000 livres parisis que la ville de Paris paie pour la chevalerie du roy Loys fils le roy Philippe le bel [DU CANGE, auxilium.]
    Les fruiz des vignes venuz à meurté et presque en estat de cueillette [ID., collecta.]
  • XVe s.
    Or avint ainsi que messire Henri de Flandre se mit un jour en la compagnie et cueillette de plusieurs chevaliers [FROISS., I, I, 86]
    Le comte Derby fit une cueillette et un amas de gens d'armes et d'archers [ID., I, I, 232]
    En temps d'esté, doit on assigier les chasteaulx et citez, affin que ilz ne puissent faire leur cueilte [CHRIS. DE PISAN, Charles V, II, ch. 34]
  • XVIe s.
    On lui avoit laissé plus de rameaux que de coustume, parce qu'on la vouloit arracher après la cueillie [PALISSY, 30]
    Le laboureur attend patiemment le temps et saison de cueillette, après avoir semé [ID., 192]
    Cueillettes d'aumosnes pour les pauvres et necessité des eglises [D'AUB., Hist. II, 174]
    Il y a plus de proufit de faire tousjours suffisante cueillette des fruicts, que d'en avoir une fois à grand foison [LA BOETIE, 233]
    Il envoya vers le pape luy remontrer la disette du pays et le prier de luy donner deux cueillettes l'an d'après [, Moyen de parvenir, p. 310, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Le même que collecte ; provenç. culhida ; portug. colheita ; ital. colletta.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    CUEILLETTE. Ajoutez :
    Cueillette, à Jersey, synonyme de vingtaine (voy. VINGTAINE au Supplément), usité seulement en parlant des vingtaines de la paroisse de Saint-Ouen.

cueillette

CUEILLETTE. n. f. Action de cueillir. Il se dit spécialement de la Récolte des fruits que donnent certains arbres et certaines plantes. La cueillette des cerises, des olives, etc. Quand il aura fait sa cueillette. La cueillette est bonne cette année.

cueillette

Cueillette, Collecta, Lectio, Collectio.

cueillette


CUEILLETTE, s. f. CUEILLIR, v. a. CUEILLOIR, s. m. [Keugliè-te, gli, glioar: mouillez les ll.] L'ortographe n'exprime point la prononciation: ue n'a pas le son de la dipht. eu: cependant l'usage a prévalu d'écrire cueillir, orgueil, etc. On pourrait écrire cueuillir, comme M. l'Ab. du Resnel écrit orgueuil, mettant le 1er u pour doner au c et au g devant l'e, le son fort qu'il n'a pas naturellement devant cette voyelle, et le 2d u, pour former avec l'e la dipht. eu. — M. de Wailly écrit coeuillir, recoeuillir, ce qui fait le même éfet. — Si la Langue française n'avait pas tant d'antipathie pour le k, on pourrait écrire keuillir, et cette dernière ortographe serait encôre la plus simple et la meilleûre; mais il n'est pas à croire qu'on l'adopte jamais. On se décidera donc un jour entre cueuillette et coeuillette, cueuillir et coeuillir.
   CUEILLETTE, est l'amâs des deniers que l'on recueille dans une quête. "La cueuillette a été bone, médiocre, etc. = On l'a dit aûtrefois pour récolte: La cueillette est bonne cette année. Il est vieux en ce sens.
   CUEILLIR; je cueille; je cueillais; je cueillis; j'ai cueilli, je cueillerai, cueillerais; que je cueille; je cueillisse; cueillant; cueilli. — Bouhours et Ménage ont remarqué, contre Vaugelas, qu'on dit, je cueillerai, je recueillerois, et non pas, je cueillirai, je recueillirois. L'usage a confirmé leur observation.
   CUEILLIR, c'est détacher, avec la main, des fruits, des fleurs, des légumes de leurs branches ou de leurs tiges. — "Cueillir des pommes, des rôses, des pois, etc. — Figurément, cueillir des palmes, des lauriers, remporter des victoires.
   CUEILLOIR; Panier dans lequel on met les fruits que l'on cueuille.

Synonymes et Contraires

cueillette

nom féminin cueillette
Action de cueillir des fruits.
cueillage, ramassage, récolte -vieux: cueille.
Traductions

cueillette

pluk

cueillette

אסיף (ז), גדיד (ז), לקיטה (נ), קטיף (ז), קיטוף (ז), קָטִיף, אָסִיף, גָּדִיד, לְקִיטָה

cueillette

picking, gathering

cueillette

plukado, ŝirkolektado

cueillette

coglitura, raccolta

cueillette

[kœjɛt] nf
[champignons, fruits sauvages] → picking, gathering
la cueillette des champignons → mushroom picking
[récolte] → harvest, crop
(ANTHROPOLOGIE)
la chasse et la cueillette → hunting and gathering