cuissage

(Mot repris de cuissages)

cuissage

n.m.
Droit de cuissage,
droit faussement attribué aux seigneurs du Moyen Âge de passer avec la femme d'un de leurs serfs la première nuit de noces.

CUISSAGE

(kui-sa-j') s. m.
Terme de droit féodal. Droit qu'avait le seigneur de mettre la jambe dans le lit de la nouvelle mariée la première nuit des noces, et aussi, dans quelques localités, droit de coucher avec la nouvelle mariée la première nuit : droits qui d'ordinaire étaient rachetés à prix d'argent.
Les seigneurs avaient imaginé le droit de cuissage [VOLT., Mœurs, 51]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Je me suis laissé dire qu'il n'y a pas longtemps qu'aucuns seigneurs, mesme ecclesiastiques, avoient droict par ancienne coustume de mettre une jambe dans le lit où couchoit l'espousée la premiere nuit de ses noces ; il y en eut un le quel voulant outre-passer les limites de son devoir d'une effrenée lubricité, fist perdre cette coutume au pris de sa vie [DU VERDIER, Div. leçons, p. 96. dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Cuisse.