culture

culture

n.f. [ lat. cultura ]
1. Action de cultiver une terre, une plante : Elle fait de la culture de céréales biologiques.
2. (Surtout au pl.) Terrain exploité pour qu'il produise des récoltes : Les cultures de colza s'étendent à perte de vue.
3. Espèce végétale cultivée : Des cultures fruitières, maraîchères.
4. Enrichissement de l'esprit par l'étude ; ensemble des connaissances acquises : Avoir une bonne culture générale avoir de l'instruction érudition, savoir bagage, formation
5. Ensemble des coutumes, des manifestations intellectuelles, artistiques, religieuses, qui caractérisent un groupe de personnes : La culture latino-américaine civilisation
Culture de masse,
culture produite et diffusée dans le public par des moyens de communication de masse, comme la presse ou la télévision.
Culture d'entreprise,
ensemble de traditions et de savoir-faire développés dans une entreprise.
Culture microbienne, culture de tissus,
en biologie, techniques consistant à faire vivre et se développer des micro-organismes, des tissus sur des milieux préparés à cet effet, afin de les étudier.
Culture physique,
Vieilli gymnastique.
Maison de la culture,
établissement public chargé d'encourager et de promouvoir des manifestations artistiques et culturelles.

CULTURE

(kul-tu-r') s. f.
Travail de la terre, ensemble des opérations propres à obtenir du sol les végétaux dont l'homme et les animaux domestiques ont besoin. La culture du blé, du tabac, de la garance, de la vigne.
L'antiquité admira les riches moissons d'un pays que la négligence de ses habitants laisse maintenant sans culture [BOSSUET, Hist. III, 4]
Le choix que ces deux illustres poëtes ont fait de cette matière pour la traiter en vers, nous marque en quel honneur étaient chez les anciens la culture des terres et la nourriture des troupeaux, deux sources innocentes de richesses et d'abondance pour un pays [ROLLIN, Hist. anc. Œuvres, t. II, p. 600, dans POUGENS]
On peut juger de l'attention que l'on donnait à la culture des terres par le soin que prit l'un des plus puissants rois de Syracuse [Hiéron II] de composer un livre sur cette matière, où il donnait de sages avis et d'excellentes règles pour entretenir et augmenter la fertilité du pays [ID., ib. t. X, p. 416]
La culture des champs, la guerre sont nos arts [VOLT., Minos, II, 1]
Aussi ne voit-on les prodiges de la culture et de l'abondance que dans les campagnes divisées entre une foule de possesseurs [MARMONT., Pays. nord. Œuvres, t. XVII, p. 91]
Ils ont pour maxime de tirer de la culture tout ce qu'elle peut donner, non pour faire un plus grand gain, mais pour nourrir plus d'hommes [J. J. ROUSS., Hél. IV, 10]
St Boniface, avec les religieux de son ordre, commença toutes les cultures dans les quatre évêchés de Bavière [CHATEAUB., Génie, IV, VI, 7]
Grande culture, exploitation d'un vaste terrain, d'une grande ferme, d'après les meilleurs procédés, et employant les machines soit pour labourer, soit pour moissonner, soit pour faucher, etc. Petite culture, celle des petites parcelles, qui se fait généralement à bras. Culture alterne, assolement où l'on cultive chaque année des plantes diverses, sans laisser reposer la terre. Mode d'exploitation du sol. Culture jardinière, maraichère. Culture à moitié fruits. Culture a aussi la signification générale d'agriculture ; c'est en ce sens qu'on dit la culture pastorale. Bail à culture ou location perpétuelle, convention par laquelle on affermait un bien à perpétuité, à la condition de le cultiver et de payer une redevance.
Terrain cultivé. L'étendue des cultures. On a constaté le bon état des cultures.
Action de cultiver un végétal, un produit de la terre. Culture du blé, de la vigne, du chanvre, du mûrier. La culture des arbres isolés fait des progrès. Les cultures, nom donné, dans certaines colonies, à la culture de plantes particulières, telles que la canne à sucre, le café, le poivre, etc.
Si les premiers Français qui parurent à St-Domingue avaient songé à établir des cultures, ils auraient occupé, comme ils le pouvaient, la partie de l'île qui est située à l'est ; elle a des plaines vastes et fertiles [RAYNAL, Hist. phil. XIII, 46]
Fig. La culture des lettres, des sciences, des beaux-arts.
Le peu de connaissance que j'ai, je le dois à la culture des bonnes lettres [PATRU, Harangue de Cicéron pour Archias, dans RICHELET]
Quoique livré presque uniquement à des études et à des ouvrages ecclésiastiques, il n'avait pas entièrement abandonné la culture des lettres [D'ALEMB., Éloges, Fleury.]
Si la culture des sciences est nuisible aux qualités guerrières, elle l'est encore plus aux qualités morales [J. J. ROUSS., Disc. rétabl. des sciences.]
Instruction, éducation. Un esprit sans culture. La culture du cœur, des sentiments.
Des premiers ans du roi [Charles IX] la funeste culture N'avait que trop en lui corrompu la nature [VOLT., Henr. III]
Tout ce qui flatte le plus notre vanité n'est fondé que sur la culture que nous méprisons [VAUVENARGUES, Max. 587]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Si comme je voil demander à Jehan une couture de terre ou toz les heritages qui furent Pierre.... [BEAUMANOIR, VI, 28]
    Li leus [le loup] s'en va grant aleüre Droit au jument par la costure [, Ren. 7536]
    Vigne de noble fruit chargée Sans humaine cultiveüre, Violete non violée, Cortilz touz enceinz à closture [RUTEB., II, 12]
  • XVIe s.
    A esté baillé à Jehan une aucquette ou couture [DU CANGE, auca.]
    Et les vivans contens de la pasture Produicte alors sans labeur ne culture [MAROT, IV, 17]
    Que si les anciens Romains eussent esté aussi negligens à la culture de leur langue.... [DU BELLAY, I, 6, recto.]
    Que le jardinier se resolve de ne lui espargner la culture, ne l'arrouser au besoin [O. DE SERRES, 530]
    Meslant non seulement à la culture des terres et ornement des villes les arts de deçà, mais aussi meslant les vertus grecques et romaines aux originelles du pays [MONT., IV, 19]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, couture ; picard, couture, grand champ cultivé ; provenç. et espagn. cultura ; ital. coltura ; du latin cultura, de cultum, supin de colere. Dans l'ancien français, couture ou culture signifie une pièce de terre cultivée.

culture

CULTURE. n. f. Ensemble des travaux qui servent à rendre la terre plus fertile et à améliorer ses productions. La culture des champs. La culture des vignes, des plantes, des fleurs. Culture jardinière, maraîchère. Frais de culture.

Grande culture, se disait autrefois de la Culture qui se faisait avec des chevaux et se dit aujourd'hui de l'Exploitation d'un vaste terrain, à laquelle on consacre de grands capitaux, en employant les procédés ou les instruments aratoires jugés les meilleurs par les agronomes. Petite culture se dit par opposition à l'un et à l'autre sens. Pays de grande culture. Pays de petite culture.

Il se dit quelquefois pour Terres cultivées et alors il ne s'emploie guère qu'au pluriel. L'étendue des cultures. Le bon état des cultures.

En termes de Bactériologie, Culture microbienne, Développement d'une espèce microbienne placée dans des conditions de nutrition, de température et d'aération qui lui sont favorables.

Il se dit figurément de l'Application qu'on met à perfectionner les sciences, les arts, à développer les facultés intellectuelles. La culture de l'esprit, de l'intelligence.

Culture générale, Ensemble de connaissances générales sur la littérature, l'histoire, la philosophie, les sciences et les arts, que doivent posséder, au sortir de l'adolescence, tous ceux qui forment l'élite de la nation.

Par extension de ces deux derniers sens CULTURE est quelquefois maintenant synonyme de Civilisation. Culture gréco-latine. Propager la culture française à l'étranger.

Culture physique, Développement rationnel du corps par des exercices appropriés.

Synonymes et Contraires

culture

nom féminin culture
Ensemble de connaissances.
Traductions

culture

Kultur, Anbauculture, cultivation, tillage, raising, working, cropcultuur, teelt, bebouwing, beschaving, bewerking, bouw, verbouwing, kweekגידול (ז), השכלה (נ), למדנות (נ), תרבות (נ), תרבותיות (נ), תַּרְבּוּת, לַמְדָנוּת, הַשְׂכָּלָהkultuurkulturakulturkultivado, kulturocultura, cultivokultúrakulturaculturakulturkültürπολιτισμόςcultura, coltivazione, colturaثَقَافَةkulttuurikultura文化문화kulturкультураวัฒนธรรมvăn hóa文化култура文化 (kyltyʀ)
nom féminin
1. ce qu'une personne sait avoir une bonne culture générale
2. connaissances et coutumes d'un pays, d'un groupe la culture française
3. action de faire pousser qqch la culture du maïs
4. action de travailler pour produire des plantes la culture des terres la culture d'un champ
5. les terrains où des plantes poussent

culture

[kyltyʀ]
nf
(= connaissances) → knowledge
Il avait acquis une certaine culture → He had acquired a certain amount of knowledge.
(spécifique à une société, une organisation)culture
le choc des cultures → the clash of cultures
(activités liées à l'art et à la connaissance)culture
Ils consacrent des budgets importants à la culture → They devote a great deal of money to culture.
le ministre de la culture → the minister for culture, the culture minister
(fig) la culture de l'échec → the culture of failure
la culture du secret → the culture of secrecy
la culture de la violence → the culture of violence
rompre avec la culture de la violence → to break with the culture of violence
(activité agricole)farming
Ils subsistaient grâce à la chasse et à la culture → They survive by hunting and farming.
culture intensive → intensive farming
[légume, fruit] → growing, cultivation
la culture des haricots → growing beans
la mise en culture → cultivation
autorisation de mise en culture → permission for cultivation
voir aussi cultures transgéniques, cultures vivrières
(BIOLOGIE) [cellules, tissus] → culture
des cultures bactériennes → bacterial cultures cultures
nfpl (= champs) → farmland sg
un paysage de bois et de cultures → a landscape of woods and farmland
culture générale nfgeneral knowledge