curer

(Mot repris de curera)

curer

v.t. [ lat. curare, soigner ]
Nettoyer en grattant, en raclant : Les hommes-grenouilles curent le canal à la recherche d'indices.

se curer

v.pr.
Se curer les dents, le nez, les ongles, les oreilles,
les nettoyer en les grattant, en les raclant : Elle s'est curé les ongles.

curer


Participe passé: curé
Gérondif: curant

Indicatif présent
je cure
tu cures
il/elle cure
nous curons
vous curez
ils/elles curent
Passé simple
je curai
tu curas
il/elle cura
nous curâmes
vous curâtes
ils/elles curèrent
Imparfait
je curais
tu curais
il/elle curait
nous curions
vous curiez
ils/elles curaient
Futur
je curerai
tu cureras
il/elle curera
nous curerons
vous curerez
ils/elles cureront
Conditionnel présent
je curerais
tu curerais
il/elle curerait
nous curerions
vous cureriez
ils/elles cureraient
Subjonctif imparfait
je curasse
tu curasses
il/elle curât
nous curassions
vous curassiez
ils/elles curassent
Subjonctif présent
je cure
tu cures
il/elle cure
nous curions
vous curiez
ils/elles curent
Impératif
cure (tu)
curons (nous)
curez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais curé
tu avais curé
il/elle avait curé
nous avions curé
vous aviez curé
ils/elles avaient curé
Futur antérieur
j'aurai curé
tu auras curé
il/elle aura curé
nous aurons curé
vous aurez curé
ils/elles auront curé
Passé composé
j'ai curé
tu as curé
il/elle a curé
nous avons curé
vous avez curé
ils/elles ont curé
Conditionnel passé
j'aurais curé
tu aurais curé
il/elle aurait curé
nous aurions curé
vous auriez curé
ils/elles auraient curé
Passé antérieur
j'eus curé
tu eus curé
il/elle eut curé
nous eûmes curé
vous eûtes curé
ils/elles eurent curé
Subjonctif passé
j'aie curé
tu aies curé
il/elle ait curé
nous ayons curé
vous ayez curé
ils/elles aient curé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse curé
tu eusses curé
il/elle eût curé
nous eussions curé
vous eussiez curé
ils/elles eussent curé

CURER

(ku-ré) v. a.
Enlever des immondices accumulées. Curer un puits, un fossé, un port. Curer la charrue, la débarrasser de la terre qui s'y attache. Curer une vigne en pied, ôter du cep des vignes tout le bois inutile. Se curer les dents, les oreilles, se nettoyer les dents, les oreilles avec un cure-dent, un cure-oreille. Terme d'eaux et forêts. Enlever les branches mortes, les chicots, les souches mal venues.
Terme de fauconnerie. Donner une cure à un oiseau. V. n. Rendre la cure, en parlant de l'oiseau. Le faucon a curé.

SYNONYME

  • CURER, ÉCURER. Si vous nettoyez quelque chose en le frottant avec du grès, du sable, etc. pour le rendre clair, vous écurez, mais, si vous ôtez d'une concavité quelconque ce qu'elle peut renfermer de sale, vous curez. On doit donc dire et l'on dit : écurer des couteaux, des chandeliers, etc. et curer des puits, des fossés, des rivières.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Ne sueffre sor toi nule ordure Lave tes mains, et tes dens cure [, la Rose, 2176]
    Et furent les fossés curez dehors et dedans [JOINV., 275]
  • XIVe s.
    Nous loons un bon homme aucune foiz en disant qu'il ne cure des honneurs mondains [ORESME, Eth. 49]
    Aucune foiz par negligence ou pour ce que l'en n'en cure, sont aucuns ars empirez et oubliez en tout ou en partie par procès de temps [ID., ib. V, 16]
  • XVe s.
    Toutes voies point il [le comte de Foix] n'arresta jusques à tant qu'il lui eust donné cinq coups d'une dague ; et puis après commanda le comte qu'il fust mis dans la fosse, et il le fut, et là mourut, car il fut povrement curé de ses plaies [FROISS., II, III, 10]
  • XVIe s.
    Plus on attend, plus s'enracine le mal ; toutesfois il est encores guerissable, moyennant qu'on le cure par les causes plustost que par les accidens [LANOUE, 254]
    Gens de bras pour applanir les chemins, bastir ponts à passer les eaux, curer les rivieres [AMYOT, Lucull. 49]
    Le temps de curer [émonder] les jeunes arbres est lorsqu'ils sont en seve, pour tant plus facilement en estre leurs plaies recouvertes [O. DE SERRES, 639]

ÉTYMOLOGIE

  • Berry, cuer, nettoyer ; provenç. curar, soigner et curer ; du latin curare (voy. CURE). Dans l'ancien français, curer signifiait à la fois soigner, avoir souci, et nettoyer.

curer

CURER. v. tr. Débarrasser quelque chose de creux de la vase, des immondices, des ordures. Curer un fossé, les fossés. Curer un canal, un port. Curer un étang. Curer un puits. Curer un égout. Par analogie, Se curer les dents, se curer l'oreille, Se nettoyer les dents, l'oreille.

Curer la charrue, La nettoyer, ôter la terre qui s'y est attachée.

Curer une vigne en pied, Ôter du cep des vignes tout le bois inutile.

curer

Curer, Curare, voyez Cure.

Estre curé et guari par medicamens, Medicaminibus curari, siue sanari. Cic.

Curer les vieux fossez, Fossas veteres tergere. B. ex Catone. Purgare, Repurgare.

curer


CURER, v. a. CUREUR, s. m. [Kuré, ku-reur: l'u est bref devant la syllabe masculine: il est long devant l'e muet: il cûre, il cûrera.] Curer, c'est nettoyer quelque chôse de creux. "Curer un puits, un fôssé. — On dit aussi, se curer les dents, l'oreille, et non pas, curer ses dents, son oreille. = Curer, c'est encôre purger les oiseaux de proie. Curer l'oiseau, lui faire prendre un remède qu'on apèle cûre.
   CUREUR, qui cûre, qui nettoie. Il ne se dit que de ceux qui cûrent les puits: Un cureur de puits.

Synonymes et Contraires

curer

verbe curer
Nettoyer en grattant.
Traductions

curer

vyčistit

curer

mengeruk

curer

nettare

curer

[kyʀe] vt → to clean out

curer_se

[kyʀe] vpr/réfl
se curer les dents → to pick one's teeth