curule

CURULE

(ku-ru-l') adj.
Terme d'antiquité romaine. Chaise curule, fauteuil d'ivoire sur lequel les premiers magistrats de Rome s'asseyaient et qui avait les pieds courbes et des ornements d'ivoire. Magistrats curules, ceux qui siégeaient sur une chaise curule.
Partager avec les nobles les magistratures curules [MONTESQ., Rom. 8]
Édilité curule, édilité qui donnait droit à une chaise curule.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Cele curule estoit la cele et la chaiere en laquelle se seoient les mestres des offices [BERCHEURE, f° 13, verso.]
  • XVIe s.
    Chaire curule comme ilz l'appellent, c'est à dire qui se porte sur un chariot par la ville [AMYOT, Marius, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Même radical que dans currus, char, comme le montre l'exemple cité d'Amyot, bien que currus ait deux r ; mais anciennement les Romains n'avaient pas de lettres doubles, et ils écrivaient curus.

curule

CURULE. adj. des deux genres. T. d'Antiquité romaine. Chaise ou chaire curule. Chaise d'ivoire qui était à l'usage de certains magistrats. Magistrats, édiles curules, Magistrats, édiles qui avaient le droit de se servir de la chaise curule.