cyzicène

CYZICÈNE

(si-zi-sê-n') s. m.
Nom qu'on donnait chez les Grecs à une grande salle exposée au nord et qui répondait au cénacle des Latins.
On fait encore de grandes salles d'autre manière que celles que l'on voit en Italie, appelées en grec cyzicènes ; on les fait tournées au septentrion, et en sorte qu'elles ont vue le plus souvent sur les jardins et que leurs portes sont dans le milieu ; ces salles doivent être assez larges pour contenir deux tables à trois lits et opposées l'une à l'autre, avec la place qui est nécessaire tout à l'entour pour le service ; elles ont à droite et à gauche des fenêtres qui s'ouvrent comme des portes, afin que de dessus les lits on puisse voir dans les jardins ; la hauteur de ces salles est de la moitié de la longueur ajoutée à cette même largeur [PERRAULT, Vitruve, VI, 6]

ÉTYMOLOGIE

  • Cyzicenus, de la ville de Cyzique en Mysie. Les cyzicena triclinia, les salles à manger de Cyzique, sont cités dans les auteurs latins.