débouché

débouché

n.m.
1. Endroit où une voie, une rue aboutit : Lyon est au débouché de plusieurs autoroutes.
2. En économie, possibilité de vente pour les marchandises : Chercher des débouchés pour une innovation technologique marché
3. Perspective d'avenir professionnel : Sa formation lui offre de nombreux débouchés dans la génétique.

DÉBOUCHÉ3

(dé-bou-ché) s. m.
Extrémité d'un défilé, d'une gorge, d'une vallée, etc.
On tend les trappes pour les loups à l'entrée des passes, au débouché d'un fourré [CHATEAUB., Amér. 125]
Des torrents d'eau s'écoulaient en tourbillonnant comme au débouché d'une écluse [ID., Natch. 7, 325]
À vingt-quatre lieues de la mer, au débouché des montagnes, dans une plaine que rien ne domine, furent jetés en 1770 les fondements de la magnifique citadelle de Perote [RAYNAL, Hist. phil. VI, 25]
Napoléon, avec environ six mille gardes et le corps de Ney réduit à six cents hommes, passait la Bérézina, vers deux heures de l'après-midi ; il se plaçait en réserve d'Oudinot et assurait contre les efforts à venir de Tchitchakof le débouché des ponts [SÉGUR, Hist. de Napol. XI, 7]
Fig. Expédient pour sortir de difficulté, d'embarras. Chercher un débouché pour se tirer d'affaire.
Endroit, point d'exportation pour les marchandises. L'Amérique est un de nos meilleurs débouchés.
Les Açores, Madère, les Canaries, l'Espagne, le Portugal offrent un débouché avantageux aux grains et aux bois de la Pensilvanie, qu'ils achètent avec des vins et des piastres [RAYNAL, Hist. phil. XVIII, 5]
Si la compagnie n'avait trouvé un débouché d'environ trois millions en Asie par la route du cap de Bonne-Espérance ou par celle des Philippines [ID., ib. V, 33]
Si des événements imprévus empêchaient la compagnie de faire les armements ordinaires, ces marchands n'auraient nuls débouchés pour leurs toiles [ID., ib. III, 24]
Fig. Moyen de placement, d'écoulement de marchandises.
Les denrées y sont abondantes sans aucun débouché au dehors [J. J. ROUSS., Hél. I, 23]
Les vins avaient trouvé plus de débouchés que leur goût et leur qualité ne permettaient de l'espérer [RAYNAL, Hist. phil. IX, 28]
Il faut qu'ils [les producteurs] trouvent ce qu'en termes de commerce on appelle des débouchés, des moyens d'effectuer l'échange des produits qu'ils ont créés contre ceux dont ils ont besoin [J. B. SAY, Cours, 1840, t. I, p. 340]
L'ennui les tuait [des nègres] par vingtaine ; Peste, dit-il [le négrier], quel débouché ! [BÉRANG., Nègres.]
Issue, perspective qu'ont les gens pour faire ou fournir leur carrière.
Il s'informe de leurs débouchés, de leurs facultés [J. J. ROUSS., Ém. v.]
M. Pelletier devint conseiller d'État, qui est le débouché ordinaire des prévôts des marchands [SAINT-SIMON, 50, 87]

ÉTYMOLOGIE

  • Deboucher 2.

débouché

DÉBOUCHÉ. n. m. Endroit où l'on passe d'un lieu resserré dans un lieu plus ouvert. L'ennemi nous attendait au débouché de la vallée, au débouché d'un défilé, au débouché des montagnes.

Il désigne au figuré Toute voie qui facilite la vente, le transport, l'expédition au dehors des produits agricoles ou industriels d'un pays. Cette province manque de débouchés pour l'écoulement de ses produits. Les denrées s'accumulent faute de débouchés. On dit aussi, par extension, Une situation, une carrière qui n'a pas de débouché.

Il signifie encore Moyen d'écouler des marchandises. Ouvrir des débouchés au commerce. On a trouvé pour ce produit de nouveaux débouchés.

débouché


DÉBOUCHÉ, DÉBOUCHEMENT, s. m. DÉBOUCHER, v. a. et n. [Dé-bou-ché, cheman, ché; 1re é fer. 3e é fer. au 1er et dern. e muet au 2d.] Les deux 1ers se disent d'un moyen de se défaire des marchandises ou des billets, dont il n'est pas aisé de trouver le débit, ou de faire un bon emploi. "On cherche, ou on a trouvé un débouché, ou un débouchement, pour ces marchandises, pour ces billets. — Il me semble que débouché est le plus usité des deux.
   DÉBOUCHER, actif; c'est ôter ce qui bouche. Déboucher une bouteille, ôter le bouchon. — Déboucher les chemins, les passages; en ôter les obstâcles. — Cette médecine vous débouchera, vous évacuera, ôtera les obstructions.
   DÉBOUCHER, neutre; passer par des gorges de montagnes: "L'armée déboucha heureusement par cette gorge sans trouver d'obstâcles. En ce sens, l' infinitif s'emploie substantivement. "Au déboucher du défilé, ils trouvèrent les énemis, etc.

Synonymes et Contraires

débouché

nom masculin débouché
Marché économique.
Traductions

débouché

opening, outletafzetgebied, toekomstmogelijkheden [beroep], uitgang, uitwegesito, sbocco (debuʃe)
nom masculin
1. possibilité d'obtenir un emploi Ce secteur offre de nombreux débouchés.
2. lieu où on peut vendre qqch un bon débouché pour une marchandise

débouché

[debuʃe] nm
(pour vendre)outlet
les débouchés commerciaux → commercial outlets
les débouchés extérieurs → foreign markets
(= perspective d'emploi) → opening
Quels débouchés y a-t-il après ces études? → What sort of job does this course qualify you for?, What kind of openings are there for you after this course?
(= sortie) au débouché de la vallée → where the valley opens out, where the valley opens out onto the plain