débouillir

(Mot repris de débouillaient)

DÉBOUILLIR

(dé-bou-llir, ll mouillées, et non dé-bou-yir) , je débous, tu débous, il débout, nous débouillons, vous débouillez, ils débouillent ; je débouillais ; je débouillis ; je débouillirai ; je débouillirais ; débous ; que je débouille ; que je débouillisse ; débouillant, débouilli v. a.
Terme de teinturier. Mettre à l'épreuve la bonté d'une teinture, en faisant bouillir quelque échantillon dans un mélange de plusieurs drogues. On fait aussi débouillir les étoffes de soie pour les reteindre.
Ils font, comme nous, débouillir la chaîne à fond, mais ils ne cuisent la trame qu'à demi [RAYNAL, Hist. phil. V, 28]

ÉTYMOLOGIE

  • Dé.... préfixe, et bouillir.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • DÉBOUILLIR. Ajoutez :
    Les soies qui seront saisies comme prétendues de fausse teinture, seront débouillies par les gardes ou jurés teinturiers en présence de.... [, Règlement sur les manufactures, août 1669, teinturiers en soie, laine et fil, art. 81]
    Les draps ou serges qui seront soupçonnés de fausses teintures seront débouillis suivant l'article 37, [, Instruction aux jurés drapiers, août 1669]

débouillir

DÉBOUILLIR. v. tr. T. de Teinturerie. Faire bouillir dans de l'eau, avec certains ingrédients, des échantillons d'étoffes teintes, pour éprouver si la teinture en est bonne, ou des étoffes, pour leur rendre leur première blancheur.